En souvenir d’une Promenade au Jardin des Plantes avec Marc Giraud

En souvenir d’une Promenade au Jardin des Plantes avec Marc Giraud

En souvenir d'une balade naturaliste avec Marc Giraud au jardin des Plantes

Les mares du jardin des Plantes favorisent la biodiversité

Pour fêter l’arrivée de l’été, quoi de mieux que de s’abandonner à une balade naturaliste guidée par Marc Giraud en personne. Le point de rencontre était déjà prometteur puisqu’il s’agissait du très beau Jardin des Plantes de Paris. Sous la chaleur écrasante de cette fin de juin caniculaire, nous avons rencontré une équipe au petit soin, celle des éditions Allary prête à nous faire passer un moment convivial et chaleureux.

Beaucoup semble encore l’ignorer mais la nature fait résolument partie de nos villes. Derrière la pierre et le béton, elle se laisse voir et entendre pour qui veut prendre le temps de l’observer. C’est ainsi que Marc Giraud nous rappelle à nos sens, tout au long de cette balade méditative pour nous en souligner les secrets et les beautés.

Les animaux sont généreux. Ont-ils parfois conscience que ce sont eux que nous sommes venus admirer ? Avec Marc Giraud, on aiguise nos connaissances, on questionne nos habitudes, on rétablit des vérités. Les anecdotes fourmillent et il faut reconnaître qu’on est plutôt bon public. La plupart des convives sont des bloggeurs engagés et nous avons tous l’amour de la nature chevillé au corps

Ces oiseaux noirs qui accompagnent notre périple depuis le début ne sont pas des corbeaux mais des corneilles. Le

En souvenir d'une balade naturaliste avec Marc Giraud au jardin des Plantes

Les couleurs et senteurs se déploient… pour le plus grand plaisir de nos petits butineurs.

corbeau est un des grands absents de nos villes et c’est davantage en campagne que nous aurions une chance de l’observer. Pour les différencier, nous apprenons que le corbeau possède un bec jaune, tandis que c’est bien la corneille qui nous nargue de son bec noir… corbeau.

Je m’interroge de voir ces oiseaux à la prestance intimidante déambuler le bec ouvert. Marc Giraud est incollable sur chaque sujet et toujours prêt à nous éclairer. Comme nous, les corneilles ont chaud et soif, et garder le bec ouvert est une manière de réguler la température de leur organisme.

Ces oiseaux sont très présents et plutôt nombreux : Il y a quelques jours, Marc Giraud a assisté à un conflit de territoire entre un groupe de corneilles et un héron esseulé. Un véritable cadeau réservé par Dame Nature au naturaliste passionnant et passionné.

La balade se poursuit autant que les rencontres. Une poule d’eau se rafraîchit les plumes dans une mare et semble peu apprécier la présence d’une canne qui arrive à proximité. Les animaux auraient-il eux aussi besoin d’un peu d’intimité ?

En parlant d’intimité, Marc Giraud nous dévoile les mœurs bestiales des canards. Victime de leur brutalité à la saison des amours, la canne possède une anatomie prête à accueillir le sexe du mâle sans être blessée. Une anecdote qui nous rappelle que dans sa supposée violence, la nature possède surtout une harmonie savamment pensée.

La poule d'eau et la canne se disputant un point d'eau ...

La poule d’eau et la canne se disputant un point d’eau …

Au détour d’une pause, on peut entendre soudain le chant des martinets. Plus farouches que les corneilles, ils se déploient sous nos yeux pareil à des boomerangs qui composent le ciel. Marc Giraud nous dévoile les prouesses acrobatiques de ces oiseaux voltigeurs. Ceux-là même capables de tout faire en volant : se nourrir, se reproduire et (plus surprenant) … dormir.

Au-delà des animaux, les plantes nous charment de leurs multiples couleurs qu’elles réservent aux butineurs déjà bien occupés. Furtivement entre deux arbres, il nous est permis de voir un vol de perruches, ces oiseaux exotiques qui ont su parfaitement s’adapter au climat parisien.

Après cette balade aussi généreuse qu’instructive, nos échanges se prolongent autour d’un goûter. On y parle de nos parcours, de nos espoirs et du monde que l’on souhaiterait laisser : un monde où l’homme cohabite avec la nature sans continuellement vouloir la dominer.

Marc Giraud est dans la lignée des grands : Des Jean-Marie Pelt, Matthieu Ricard, Allain Bougrain-Dubourg, Pierre Rabhi… optimiste sur l’élan qui transforme nos sociétés actuelles, il sait que seules la transmission et la vulgarisation des savoirs feront des citoyens conscients et engagés.

Un grand merci pour ce moment partagé,

Alexandra Charton et Amaury Rubio


 

Petits et grands captivés par le conteur Marc Giraud...

Petits et grands captivés par le conteur Marc Giraud…

Qui est marc Giraud ?

Marc Giraud est naturaliste de terrain, écrivain spécialisé en zoologie, animateur télé (FR3, chaîne Animaux…), chroniqueur radio sur RTL, écoguide, illustrateur animalier et conférencier. Il a également écrit des commentaires pour des documentaires audiovisuels (série La France sauvage, Arte 2012).

Son dernier ouvrage La Nature au Fil des saisons est disponible dans toutes les bonnes librairies depuis novembre 2016 

Retrouvez l’interview de Marc Giraud pour Nouv’elle Nature ici

Retrouvez notre critique de son ouvrage La Nature au Fil des Saisons ici 

 

 

 

 

 


Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *