Ecofashion : en avant le Shopping Chic et Responsable!

Ecofashion : en avant le Shopping Chic et Responsable!

Passionnée de mode responsable,  Éloïse a choisi de nous apprendre à nous vêtir chic et éthique sans faire le moindre faux pas… une entreprise positive qui lui va comme un gant! 


« Mon rôle avant tout en tant que Personal Shoper éco­responsable est de montrer l’exemple et d’expliquer comment avoir un comportement d’achat plus réfléchi! »



La notion d’éthique dans la mode est un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur. A quel moment cette problématique est-elle entrée dans votre vie ?

Difficile de savoir-précisément quand cette problématique est entrée dans ma vie car je pense que la notion d’éthique a toujours été importante pour moi, même si cela était inconscient. Le contexte familial de mon enfance y est lié pour beaucoup : j’ai grandi dans une ferme biologique au milieu des animaux et dans un vrai cocon de douceur.

J’ai toujours été très coquette, et adolescente, j’usais d’astuces pour renouveler ma garde-robe. J’ai customisé à la machine à coudre les beaux pantalons en laine de ma mère, j’ai mixé chemisiers vintages avec jeans…Les imprimés ou les coupes revenant à la mode, je trouvais dommage d’acheter du neuf puisqu’il suffisait de faire de petites coutures à la maison pour moderniser le vêtement. J’ai essayé, mais cela n’a pas toujours été une réussite !

Concrètement, j’ai très tôt adopté un comportement d’achat réfléchi en privilégiant de belles matières, de belles coupes intemporelles pour les achats impliquant. Mais, j’ai pris conscience de la notion d’éthique quand j’ai commencé à m’intéresser à l’origine de fabrication des vêtements et notamment au « Made in France ».

Votre rôle de Personal-shoper eco-­responsable nécessite une compréhension fine des besoins de votre clientèle. Pourriez­vous nous en dire plus sur les coulisses de votre accompagnement ?

Mon rôle avant tout en tant que Personal Shoper éco­responsable est de montrer l’exemple et d’expliquer comment avoir un comportement d’achat plus réfléchi. Cela ne peut se faire sans un travail en amont de prise de conscience personnelle, c’est la raison pour laquelle, je tiens également un blog sur Ecofashion Paris et que j’anime également les deux groupes Facebook Happy New Wear et Modetik, l’Agenda de la Mode .

La prise de conscience ne se fait pas seule. C’est en voyant le comportement de ses ami(e)s évoluer, que notre vision se modifie. N’avez-­vous pas remarqué qu’après avoir fait un dîner chez une amie qui privilégie l’alimentation bio, vous vous posez de plus en plus de questions sur votre propre façon de vous nourrir ?

Au cours d’une session Eco­Shopping, je présente les boutiques, les créateurs et le concept. Je précise toujours en quoi le concept répond à un des engagements « éco-­responsables » car on peut rapidement être perdu par cette notion assez vaste. L’idée de l’accompagnement, c’est de donner les bons réflexes : « ce vêtement est très joli », très bien, « qu’elle est la matière » ? Ai­-je déjà des vêtements de cette même couleur… Avec quoi  je vais le porter ?

La mode éthique n’est pas très visible, pourtant de plus en plus de créateurs engagés travaillent sur des collections éco-­responsables. Mon rôle c’est également de les mettre en lumière.

Beaucoup de personnes semblent penser qu’il est difficile de concilier Travail et Valeurs. Selon-vous, en quoi l’éthique dans l’entrepreneuriat reste un chemin possible ?

Oui, c’est très difficile de concilier Travail et Valeurs et c’est la raison pour laquelle après plusieurs années dans le monde de l’entreprise j’ai choisi entrepreneuriat.

En tant qu’entrepreneur, c’est toi qui crée ton emploi, donc tu peux choisir le marché et le métier qui t’inspirent le plus. Tu as cette liberté !

Auriez-vous des recommandations à nous transmettre lorsque l’on souhaite, avec un budget limité, démarrer une penderie respectueuse de l’environnement ?

Oui, c’est très facile et sans gros budget. La première étape est indispensable : faire du tri dans son dressing. Il est inutile de garder des pièces que l’on ne porte plus depuis 5 ans. Nous avons tous vécu des moments forts avec certains vêtements et faire le tri permet aussi d’avancer !

Une fois le tri effectué, la deuxième étape consiste à vendre ou à donner les vêtements que l’on ne souhaite pas conserver. Vous pouvez faire des vides-dressing, du troc, un don ou les vendre sur des sites en ligne.

Une fois, votre garde-robe plus épurée, vous pouvez vous créer une collection capsule ou autrement dit, essayer d’avoir 10 pièces qui s’harmonisent entre elles, un peu comme si vous partiez en vacances et que vous prenez le minimum avec vous. Vous verrez, cela simplifiera vos matins et vous serez toujours au top !

Enfin, la dernière étape, c’est de compléter votre garde-robe avec de nouveaux vêtements utiles et pourquoi pas pour être responsable sur toute la ligne faire son shopping dans des boutiques éthiques et chics !


Eco Shopping TourL’actu Ecofashion

Les sessions de groupe en partenariat avec l’association Smart Fashion Week sont ouvertes ! Ecofashion Paris propose au cours de la semaine deux parcours dans des quartiers de Paris et quatre sessions du 18 au 24 avril plusieurs Eco-Shopping Tours 100% green afin de vous guider vers le meilleur de la mode durable.
La participation pour une session Eco-Shopping est de 15€ par personne. Nous vous invitons à réserver votre place en ligne et à imprimer le bon (cela pourrait vous être bien utile le jour J) pour les 4 dates proposées. (date 1, date 2, date 3, date 4

Prenez date !


Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter via l’adresse e-mail suivante ecofashion.trip@gmail.com ou via le site Ecofashion Paris .

 

 


Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *