La Méthode Kousmine : bien se Nourrir pour Guérir !


Disparue il y a 22 ans, Catherine Kousmine nous laisse en héritage des années de recherches qui viennent prouver le lien fondamentale entre santé et alimentation. Retour sur le parcours d’une visionnaire d’exception qui inspire toujours aujourd’hui…


Catherine_Kousmine-4bd70

Dr Catherine Kousmine

A la conquête du cancer

Née en Russie en 1904, Catherine Kousmine obtient un doctorat en Médecine en 1928 avec la distinction de « Lauréate de la Faculté de Lausanne ». Spécialisée en pédiatrie, la jeune médecin entame une carrière en Suisse où elle est amenée à prendre en charge de jeunes enfants souffrant de cancers évolutifs. Dans les années 40, ce mal est un véritable fléau, ce qui l’oblige à entreprendre des recherches poussées pour parvenir à comprendre la maladie.

Aidée d’un chimiste et  d’un pharmacien, elle installe dans son propre appartement un laboratoire où elle élève des souris sur lesquelles sont greffées des tumeurs. Elle ira chercher à l’institut Pasteur des femelles de race pure, porteuses à 90% d’un cancer des mamelles dès l’âge de 4 mois. Tandis que les souris à Pasteur sont nourris avec des aliments en comprimé, le Dr Kousmine décide plutôt d’alterner entre nourriture naturelle (pain, légumes, fruits) et comprimés alimentaires. L’expérience révélera une chute de 50% des cancers chez les souris, preuve que la relation entre alimentation et maladie est une voie à envisager.

Un lien entre maladie et alimentation

Pour soutenir cette hypothèse, Catherine Kousmine travaille sur la médecine « orthomoléculaire », en rapport avec les molécules qui composent le corps. Au fil de ses recherches, elle constate que les souris porteuses d’une tumeur « naturellement » sont beaucoup plus résistantes à l’ingestion de toxiques, qui tuent les autres souris non cancéreuses. A la découverte de cette étonnante résistance, Kousmine en déduit que «  le cancer se comporte comme un tissu de détoxication à l’action presque aussi efficace que le foie «  (qui pour rappel est un organe émonctoire, capable de filtrer les toxiques mauvais pour l’organisme). Ce n’est dont plus contre la tumeur qu’il faut lutter, mais bien contre ce qui en permet l’apparition et le développement.

En 1949, Le Dr Kousmine rencontre un cas de cancéreux qui viendra valider son étude. Le patient est atteint d’une réticulosarcome récidivante qui a métastasé à la clavicule. la médecine lui annonce une espérance de vie de deux ans. Le Dr kousmine lui propose d’engager une nutrithérapie rigoureuse associant régime alimentaire spécifique et supplémentation en vitamine. Le malade récupère en moins de 4 mois. Pendant près de 9 ans, le patient oscillera entre régime stricte et gourmandise. Le constat est éloquant. A chaque fois qu’il abandonne la nutrithérapie conseillée par le docteur kousmine, la maladie réapparait. L’histoire de son patient lui apporte une preuve supplémentaire qu’une alimentation inappropriée maintient et aggrave l’état inflammatoire d’un malade.

Carence et fragilité intestinale

Pourquoi le corps fabrique-t-il le cancer ? Le Dr kourmine comprend que, contrairement aux autres tissus de l’organisme, seul l’intestin n’est pas composé de plusieurs couches de cellules. La muqueuse intestinale est alors très fragile et les toxiques n’ont pas de difficultés à la traverser pour aller dans le sang et donner au foie un lourd travail de détoxination. Cette fragilité des intestins s’explique par le raffinage en excès des aliments dans les usines (sucre, sel, céréales, huiles), qui appauvrit considérablement ces derniers en bons nutriments indispensables à notre santé. C’est alors qu’elle va mettre en place la crème Budwig, dont le nom rend hommage à la pharmacienne Johanna Budwig qui affirmait que la margarine était source de dégénérescence. La recette originale de la Crème Budwig est à retrouver ici .

La Méthode kousmine pour retrouver la santé

Pour soigner ses nombreux malades, Catherine Kousmine met en place un traitement bien spécifique.

  • Une désintoxication du foie grâce au nettoyage de l’intestin
  • Une complémentérapie en nutriments pour soutenir l’organisme.
  • Un bon équilibre acido-basique pour lutter contre l’acidité du terrain
  • Une mise en place d’un régime alimentaire sain

En même temps qu’elle constate des améliorations considérables sur ses patients, elle doit également faire face aux critiques de ses confrères. Dans les années 80, elle publiera un ouvrage à succès intitulé « Soyez bien dans votre assiette » et formera près de quatre-vingts élèves à sa méthode en la faisant évoluer avec l’ajout de précieux nouveaux nutriments (spiruline, onagre, vitamine C à haute dose etc…). Marion Kaplan, bio-nutritionniste de référence actuellement, est une des a repris le flambeau pour alerter sur le lien entre maladie chronique et alimentation.■

Belle Santé à Tous !

 Pour s’informer sur la méthode Kousmine

  • Association Kousmine Française BP 33 –  21 130 Auxonne – tél : 03 80 79 07 46 koursmine@free.fr
  • Retrouvez le site du Dr Catherine Kousmine sur ce lien

2 Comments

  1. J’ai découvert son livre « Sauvez votre corps » à la suite d’un cancer du sein, en 1990. Si je ne suis pas son régime à la lettre, elle a spectaculairement changé mes comportements alimentaires. L’alimentation et le Mental sont les plus puissantes médecines qui soient. Hélas, il y a les lobbyies pharmaceutiques qui se font entendre plus fort que la Raison et le Bon sens…..

    Reply
    • Magnifique témoignage Solange… que dire de plus 🙂 Merci à vous !

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *