Avoir accès à une Presse Gratuite et Solidaire, c’est possible !

Avoir accès à une Presse Gratuite et Solidaire, c’est possible !

L’ère du troc et des échanges malins est définitivement amorcée, grâce à des initiatives collaboratives qui luttent contre le « tout jetable » en préservant les liens de proximité. La bonne nouvelle reste que la presse est aussi concernée.   L’échange de lectures Presse Si le monde de la presse n’est pas en reste en matière de gaspillage, il fallait bien l’initiative solidaire imaginée par Troc de Presse pour recréer du lien social tout en donnant une seconde vie à nos lectures. Ce site collaboratif entièrement gratuit propose en effet un retour à une consommation de partage et de bon sens au sein d’un réseau de proximité déjà en place: le voisinage ! La démarche on ne peut plus simple de Troc de Presse consiste à s’échanger entre voisins nos lectures via nos boites aux lettres qui feront office de « Kiosque de presse solidaire ». Ainsi, chacun pourra y participer et se découvrir des intérêts communs, ou faire l’acquisition de nouvelle lectures tout en faisant rimer « anti-gaspi’  » et économies  ! Débuter l’aventure ensemble  Envie de communiquer à votre voisinage l’existence de l’initiative Troc de Presse ? Il suffit de se rendre sur le site collaboratif dans la rubrique Kit Ambassadeur, d’imprimer le formulaire et de l’afficher dans le hall de votre résidence. Les voisins intéressés par la démarche pourront se rendre sur Troc de Presse afin de créer eux aussi un compte dans lequel vous pourrez chacun partager les magazines que vous mettez à disposition du voisinage. Si une lecture d’un Membre vous intéresse, utilisez le formulaire de contact pour le lui signaler et il glissera le magazine dans votre boite aux lettres. L’existence d’une messagerie privée sur Troc de Presse permettra à tous de pouvoir échanger librement sans...
L’Eco-geste Simple contre le Gaspillage au Restaurant

L’Eco-geste Simple contre le Gaspillage au Restaurant

Si vous avez déjà entendu parler du Doggy bag, c’est sans doute parce que la mouvance anti gaspi’ s’invite désormais dans les assiettes de nos restaurants. Analyse d’un phénomène qui pourrait bien nous pousser à changer nos habitudes… « Et si un Doggy bag responsable vous était proposé systématiquement dans vos restaurants préférés pour lutter contre le gaspillage ? »    Le Doggy bag, kesako ?   Ce terme anglais à la connotation plutôt rigolote désigne l’emballage dans lequel le client d’un restaurant peut emporter le reste de son repas s’il n’a pas terminé son assiette. Cette idée simple mais lumineuse n’a d’autre ambition que celle de lutter contre le gaspillage alimentaire qui n’épargne pas le monde de la restauration. D’autant plus que cette initiative ne va pas sans une demande croissante de la part d’une clientèle toujours plus sensibilisée. Contrairement aux idées reçues, il y aurait effet actuellement en France plus de gaspillage alimentaire dans nos restaurants que dans nos cantines. Trop Bon pour Gaspiller !   Imaginez maintenant une boîte solidaire fabriquée par une entreprise française, recyclable comme vous le faîtes avec vos journaux et compostable grâce à ses matériaux nobles qui la composent ! Imaginez aussi que ce Doggy bag responsable vous soit proposé systématiquement dans vos restaurants préférés afin de ne plus voir vos restes partir lamentablement à la poubelle. Une démarche positive enfin concrétisée grâce à Trop Bon pour Gaspiller  et sa volonté de faire de cet éco-geste une habitude à prendre aussi bien pour le restaurateur que sa fidèle clientèle.  Le Doggy éthique et pratique   Le projet Trop Bon pour Gaspiller se propose d’encourager les restaurateurs à réduire leurs déchets tout en répondant à un véritable besoin des consommateurs. En proposant une boite en carton avec un film...
« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

Du 20 au 28 septembre 2014, la semaine du Manger Bio et Local s’invite dans nos régions pour nous initier à une consommation consciente et responsable… des événements festifs près de chez vous à ne pas manquer… Produits Bio et Circuit-Court, Kézako ? Adopter une alimentation biologique, c’est faire le choix de produits non traités, dénués d’engrais chimiques ou de résidus OGM. Opter pour des produits locaux, c’est insuffler un dynamisme économique à nos régions en réduisant les transports polluants et les intermédiaires. Loin d’être contraignant, consommer bio et local devient de plus en plus accessible grâce au développement des AMAP, vente à la ferme, système de panier, marchés des producteurs locaux etc… La Semaine Festive du Manger Bio et local Pendant une semaine, des villages, stands, conférences, visites de producteurs-trices s’organisent un peu partout en France pour sensibiliser public et élus au droit des paysans, à la souveraineté alimentaire et à la biodiversité cultivée. La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et le Réseau Semances Paysannes encadreront débats et ateliers autour de la transition vers l’agroécologie et la pérennisation des systèmes agrobiologiques Comment s’Engager pour la Transition ? Le 27 septembre, le Collectif pour une Transition Citoyenne invite chaque citoyen à se mobiliser de manière concrète en s’engageant à s’approvisionner en produits sains et locaux, en énergies renouvelables, devenir coopérateur-trice d’un média indépendant… et à prendre la parole sur le site pour partager son engagement éco-responsable. Une cartographie des festivités Manger Bio et locale est également à disposition pour connaitre l’agenda des événements en cours d’organisation cette semaine près de chez vous.■ Les informations utiles en plus : Plus d’informations sur le site bioetlocalcestlidéal.org Nouv’elle...
Et si on Échangeait nos Graines pour la Biodiversité ?

Et si on Échangeait nos Graines pour la Biodiversité ?

Et si pour défendre la biodiversité cultivée on adoptait tous ensemble l’échange gratuit de notre savoir faire et de nos graines ?  Retour sur un projet solidaire et innovant qui compte déjà bon nombre d’adeptes…   Troquez, Semez, Échangez…   Née en 2013 de l’initiative de Sébastien, ex informaticien en reconversion vers le maraîchage, l’association Graines de Troc laisse entrevoir un regain d’intérêt pour des graines ancestrales dont l’existence est depuis plusieurs années menacée. « J’étais (…) consterné par le peu de place que nous faisons à leur diversité au jardin, mais également dans nos champs, dans nos assiettes, et maintenant dans nos lois ». Inspiré de ses lectures permacoles et de l’envie de recréer une vraie dynamique autour des graines, Sébastien envisage rapidement la création d’une plateforme collaborative mettant en lien  toute personne souhaitant redécouvrir des semences locales oubliées. Débutants ou jardiniers expérimentés peuvent ensemble participer à la circulation des graines via le relais de trocs locaux, d’ateliers ou de formations dans les domaines des semences et de l’agro-écologie. Prise en main de la plate-forme   Graine de Troc est une plate-forme en ligne où chacun peut proposer et échanger ses graines, en constituant tous ensemble une collection commune. Chaque envoi de graines permet d’obtenir un jeton et donne la possibilité de choisir parmi les variétés de la collection, tout ça dans la plus totale gratuité.  En fonction de nos besoins spécifiques, une liste de toutes les variétés existantes et de leur disponibilité est indiqué pour orienter au mieux l’internaute dans ses choix. Un tutoriel par variété est à disposition afin d’accompagner au mieux le semencier néophyte dans sa démarche. Un agenda est à disposition pour permettre à chacun d’annoncer manifestations, trocs verts, ou toute autre fête ou les graines et les plantes sont à...
Top 3 des sites de Récup’ qui vont nous dépanner

Top 3 des sites de Récup’ qui vont nous dépanner

En période de crise, l’échange, le don et le recyclage sont autant de notions qui signent l’émergence d’une société plus solidaire. Pour faire partie de cette mouvance, 3 sites nous offrent les clés de l’entraide et de la gratuité. Rien ne se perd… …Tout se recycle… ». Tel pourrait être le slogan du site donnons.org comptabilisant près de 589037 membres, donneurs ou amateurs de récup’ aux quatre coins de la France. Objets démodés ou un peu ébréchés, ces mal-aimés font souvent le bonheur des autres…bricoleurs, collectionneurs, amateurs de « vieilleries » qui ont une âme. Et si l’on prend le temps de fouiller, il n’est pas impossible de tomber sur le livre, bijou, meuble, ou accessoire dont on a toujours rêvé. A nous de jouer… Tout se recycle… Lieu de partage ou chacun pourra trouver des objets de récupération gratuits, Recupe.net est le site militant contre le gaspillage, le consumérisme forcené et l’obsolescence programmée. Adopter un mode de vie plus sobre en optant pas une consommation responsable et solidaire est la clé de cette caverne d’Ali Baba de la recycle… des centaines d’objets abandonnés nous attendent pour une seconde vie… Vive le troc malin  En plus de proposer des bons plans qui vont nous faciliter la vie, radins.com offre une rubrique dédiée au troc pour tout ceux qui aiment les échanges malins. Envie de troquer sa table basse contre un autre bien? A vous de définir vos volontés ou attendez la proposition qui vous sera faite par l’intéressé. Les services peuvent également être immatériels (cours de cuisine, d’anglais, de musique etc…). N’hésitez pas à être créatifs … ■ Les informations utiles en plus : RDV  en un clic sur les sites, donnons.org, récupe.net et radins.com...
Les Chroniques d’Alain : "La vie est un éternel recommencement…"

Les Chroniques d’Alain : "La vie est un éternel recommencement…"

Alain Djouad Guibert est coach en hygiène de vie, athlète et créateur de l’éco-lieu touristique Le Khaïma Hotel situé au sud du Maroc.  Il enseigne à ses patients les clés d’une santé naturelle en proposant une consommation responsable, respectueuse du vivant et de l’environnement.   « Je me souviens du discours de ce chef d’état français en Afrique de l’ouest au Sénégal à Dakar pour être précis…Et son mépris pour les paysans qui travaillaient de façon traditionnelle, ancestrale, juste, respectueuse de la Terre et de leur environnement. …Et de son ingérence à vouloir vendre le système, le modèle agricole français – l’un des moins rentables au monde, l’un des plus polluants et l’un des plus énergivores. Au Khaïma Hôtel Bio Maroc, si on a quelque chose à vendre c’est bel et bien la lenteur, la patience, le travail manuel précis de la main de l’homme et sa sueur pour arroser la Terre. La vie est un éternel recommencement monsieur l’ex Président. Et c’est d’ailleurs ce qui en fait sa beauté… L’homme à perdu sa patience, a perdu son courage avec la mécanisation , l’industrialisation de tout… L’homme en a même perdu son âme et sa santé. Au Khaïma, on n’a ni oublié le savoir faire de nos anciens, ni leur courage, ni leur abnégation à vivre de la Terre avec la Terre et non pas contre elle. Un nouveau brise vent, un nouveau chemin au détour d’un magnifique mimosa planté il y a maintenant 8 ans qui offre un coin d’ombre, une haie d’acacia qui commence à m’abriter des vents dominants. Des roseaux qui me permettent de fabriquer mon habitat. Oui monsieur l’ex président, il faut sans cesse arroser, tailler, se...
Page 9 sur 10« Première page678910