Le Plaisir de Lire… sans rien Dépenser !

Le Plaisir de Lire… sans rien Dépenser !

La culture, c’est comme l’argent, il faut que ça circule ! Et parce que passion des livres ne doit pas rimer avec budget limité, une association a fait l’audacieux pari de rendre la lecture accessible à tous…  « Un objectif : promouvoir la gratuité de la lecture sans renier l’aspect convivial des échanges culturels entre passionnés. » Une initiative de bon sens Imaginez un monde où le plaisir de lire ne serait plus un luxe et où chacun pourrait accéder gratuitement près de chez soi à ses auteurs préférés. Telle est l’initiative originale de l’association Circul’Livre lancée en 2004 par le Conseil de Quartier Bel Air Sud (Paris XII°) afin que ses habitants partagent ensemble leur goût de la littérature dans le plaisir et la gratuité. Depuis, la démarche s’est élargie à onze arrondissements parisiens et plusieurs villes de Province interessées par le projet. Il faut dire qu’en plus de faciliter l’accès à la lecture, le livre devient un formidable vecteur de lien social entre les habitants d’un même quartier.  Plaisir de lire et gratuité L’association Circul’Livre permet aux habitants qui le souhaitent de mettre gracieusement des livres à disposition d’autres lecteurs. Pour cela, ils peuvent soit les abandonner dans un lieu public, soit les rapporter à l’un des points de rencontre détaillés dans la rubrique en ligne intitulée Où nous trouver. A l’usage, chacun pourra choisir librement un roman de son choix, la seule condition étant de le remette en circulation après lecture afin que cette « chaîne du livre » ne s’interrompe jamais. Chacun des livres mis en circulation sont estampillés au logo de l’opération Circul’Livre afin de permettre aux lecteurs de les distinguer. Recréer du lien social Pas le temps de s’ennuyer avec l’opération Circul’Livre puisque tous les styles littéraires...
Le Frigo Solidaire dit Stop au Gaspillage Alimentaire

Le Frigo Solidaire dit Stop au Gaspillage Alimentaire

54 % des français considèrent que la lutte contre le gaspillage est un acte important à intégrer dans notre quotidien. Afin de nous aider à passer à l’action, une association innove et nous permet d’adopter un regard neuf sur ce qu’il se passe dans nos frigos… « Le frigo solidaire a pour but de faire profiter des excédents de nourriture qui ne finiront plus inutilement à la poubelle » La fin du Gaspillage alimentaire Au delà des préoccupations environnementales évidentes, la lutte contre le gaspillage alimentaire inclus également un enjeu de pouvoir d’achat puisque la perte est estimée à 500 euros* en moyenne par an et par foyer. Le gaspillage étant la conséquence logique d’une consommation outrancière,  l’association Partage ton Frigo a fait le pari de « l’anti’gaspi » convivial en recréant un esprit solidaire au sein de divers communautés (voisins, collègues,étudiants etc…) engagées à ne plus jouer avec la nourriture . Les enjeux de l’apéro frigo Sensibiliser son entourage au gaspillage ne va pas sans un réel esprit de fête et de solidarité. Pour ce faire, l’association Partage Ton Frigo organise un rassemblement convivial dans une structure demandeuse (entreprise, immeuble, quartier etc..) et propose des animations  ludiques pour comprendre quelques clés du système alimentaire actuel. Chaque participant amène des produits de son frigo (ou du jardin) afin que tout le monde se serve et compose l’apéritif. L’association a même créé une application web afin de pouvoir partager la nourriture directement en ligne avec sa communauté. Installer un Frigo collectif  Lors d’un départ en vacances ou si la récolte du jardin a été trop généreuse, le frigo collectif devient le « réflexe partage » à avoir pour faire profiter au plus grand nombre des excédents de nourriture qui ne finiront plus à la poubelle . Grâce au...
Avoir accès à une Presse Gratuite et Solidaire, c’est possible !

Avoir accès à une Presse Gratuite et Solidaire, c’est possible !

L’ère du troc et des échanges malins est définitivement amorcée, grâce à des initiatives collaboratives qui luttent contre le « tout jetable » en préservant les liens de proximité. La bonne nouvelle reste que la presse est aussi concernée.   L’échange de lectures Presse Si le monde de la presse n’est pas en reste en matière de gaspillage, il fallait bien l’initiative solidaire imaginée par Troc de Presse pour recréer du lien social tout en donnant une seconde vie à nos lectures. Ce site collaboratif entièrement gratuit propose en effet un retour à une consommation de partage et de bon sens au sein d’un réseau de proximité déjà en place: le voisinage ! La démarche on ne peut plus simple de Troc de Presse consiste à s’échanger entre voisins nos lectures via nos boites aux lettres qui feront office de « Kiosque de presse solidaire ». Ainsi, chacun pourra y participer et se découvrir des intérêts communs, ou faire l’acquisition de nouvelle lectures tout en faisant rimer « anti-gaspi’  » et économies  ! Débuter l’aventure ensemble  Envie de communiquer à votre voisinage l’existence de l’initiative Troc de Presse ? Il suffit de se rendre sur le site collaboratif dans la rubrique Kit Ambassadeur, d’imprimer le formulaire et de l’afficher dans le hall de votre résidence. Les voisins intéressés par la démarche pourront se rendre sur Troc de Presse afin de créer eux aussi un compte dans lequel vous pourrez chacun partager les magazines que vous mettez à disposition du voisinage. Si une lecture d’un Membre vous intéresse, utilisez le formulaire de contact pour le lui signaler et il glissera le magazine dans votre boite aux lettres. L’existence d’une messagerie privée sur Troc de Presse permettra à tous de pouvoir échanger librement sans...
L’Eco-geste Simple contre le Gaspillage au Restaurant

L’Eco-geste Simple contre le Gaspillage au Restaurant

Si vous avez déjà entendu parler du Doggy bag, c’est sans doute parce que la mouvance anti gaspi’ s’invite désormais dans les assiettes de nos restaurants. Analyse d’un phénomène qui pourrait bien nous pousser à changer nos habitudes… « Et si un Doggy bag responsable vous était proposé systématiquement dans vos restaurants préférés pour lutter contre le gaspillage ? »    Le Doggy bag, kesako ?   Ce terme anglais à la connotation plutôt rigolote désigne l’emballage dans lequel le client d’un restaurant peut emporter le reste de son repas s’il n’a pas terminé son assiette. Cette idée simple mais lumineuse n’a d’autre ambition que celle de lutter contre le gaspillage alimentaire qui n’épargne pas le monde de la restauration. D’autant plus que cette initiative ne va pas sans une demande croissante de la part d’une clientèle toujours plus sensibilisée. Contrairement aux idées reçues, il y aurait effet actuellement en France plus de gaspillage alimentaire dans nos restaurants que dans nos cantines. Trop Bon pour Gaspiller !   Imaginez maintenant une boîte solidaire fabriquée par une entreprise française, recyclable comme vous le faîtes avec vos journaux et compostable grâce à ses matériaux nobles qui la composent ! Imaginez aussi que ce Doggy bag responsable vous soit proposé systématiquement dans vos restaurants préférés afin de ne plus voir vos restes partir lamentablement à la poubelle. Une démarche positive enfin concrétisée grâce à Trop Bon pour Gaspiller  et sa volonté de faire de cet éco-geste une habitude à prendre aussi bien pour le restaurateur que sa fidèle clientèle.  Le Doggy éthique et pratique   Le projet Trop Bon pour Gaspiller se propose d’encourager les restaurateurs à réduire leurs déchets tout en répondant à un véritable besoin des consommateurs. En proposant une boite en carton avec un film...
« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

Du 20 au 28 septembre 2014, la semaine du Manger Bio et Local s’invite dans nos régions pour nous initier à une consommation consciente et responsable… des événements festifs près de chez vous à ne pas manquer… Produits Bio et Circuit-Court, Kézako ? Adopter une alimentation biologique, c’est faire le choix de produits non traités, dénués d’engrais chimiques ou de résidus OGM. Opter pour des produits locaux, c’est insuffler un dynamisme économique à nos régions en réduisant les transports polluants et les intermédiaires. Loin d’être contraignant, consommer bio et local devient de plus en plus accessible grâce au développement des AMAP, vente à la ferme, système de panier, marchés des producteurs locaux etc… La Semaine Festive du Manger Bio et local Pendant une semaine, des villages, stands, conférences, visites de producteurs-trices s’organisent un peu partout en France pour sensibiliser public et élus au droit des paysans, à la souveraineté alimentaire et à la biodiversité cultivée. La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et le Réseau Semances Paysannes encadreront débats et ateliers autour de la transition vers l’agroécologie et la pérennisation des systèmes agrobiologiques Comment s’Engager pour la Transition ? Le 27 septembre, le Collectif pour une Transition Citoyenne invite chaque citoyen à se mobiliser de manière concrète en s’engageant à s’approvisionner en produits sains et locaux, en énergies renouvelables, devenir coopérateur-trice d’un média indépendant… et à prendre la parole sur le site pour partager son engagement éco-responsable. Une cartographie des festivités Manger Bio et locale est également à disposition pour connaitre l’agenda des événements en cours d’organisation cette semaine près de chez vous.■ Les informations utiles en plus : Plus d’informations sur le site bioetlocalcestlidéal.org Nouv’elle...
Et si on Échangeait nos Graines pour la Biodiversité ?

Et si on Échangeait nos Graines pour la Biodiversité ?

Et si pour défendre la biodiversité cultivée on adoptait tous ensemble l’échange gratuit de notre savoir faire et de nos graines ?  Retour sur un projet solidaire et innovant qui compte déjà bon nombre d’adeptes…   Troquez, Semez, Échangez…   Née en 2013 de l’initiative de Sébastien, ex informaticien en reconversion vers le maraîchage, l’association Graines de Troc laisse entrevoir un regain d’intérêt pour des graines ancestrales dont l’existence est depuis plusieurs années menacée. « J’étais (…) consterné par le peu de place que nous faisons à leur diversité au jardin, mais également dans nos champs, dans nos assiettes, et maintenant dans nos lois ». Inspiré de ses lectures permacoles et de l’envie de recréer une vraie dynamique autour des graines, Sébastien envisage rapidement la création d’une plateforme collaborative mettant en lien  toute personne souhaitant redécouvrir des semences locales oubliées. Débutants ou jardiniers expérimentés peuvent ensemble participer à la circulation des graines via le relais de trocs locaux, d’ateliers ou de formations dans les domaines des semences et de l’agro-écologie. Prise en main de la plate-forme   Graine de Troc est une plate-forme en ligne où chacun peut proposer et échanger ses graines, en constituant tous ensemble une collection commune. Chaque envoi de graines permet d’obtenir un jeton et donne la possibilité de choisir parmi les variétés de la collection, tout ça dans la plus totale gratuité.  En fonction de nos besoins spécifiques, une liste de toutes les variétés existantes et de leur disponibilité est indiqué pour orienter au mieux l’internaute dans ses choix. Un tutoriel par variété est à disposition afin d’accompagner au mieux le semencier néophyte dans sa démarche. Un agenda est à disposition pour permettre à chacun d’annoncer manifestations, trocs verts, ou toute autre fête ou les graines et les plantes sont à...
Page 9 sur 11« Première page7891011