MyTroc, la Plateforme d’Echange d’objets et de services Solidaire

MyTroc, la Plateforme d’Echange d’objets et de services Solidaire

En imaginant la plateforme MyTroc, Floriane et son équipe nous démontrent qu’un mode de consommation alternatif et solidaire est à envisager. Rencontre avec une jeune femme déterminée et  jamais à court d’idées.  « En réadaptant le troc au monde d’aujourd’hui grâce aux technologies actuelles, nous souhaitons réduire la surconsommation et développer la solidarité et le partage. » Ce qui est frappant lorsque l’on visite pour la première fois la plateforme MyTroc, c’est le design soigné et la grande fonctionnalité du site. Pouvez-vous nous présenter les origines sa création et l’équipe qui se cache derrière ? J’ai toujours voulu faire quelque chose d’utile et étant plutôt quelqu’un d’engagé dans ma vie de tous les jours, je voulais créer quelque chose dans ce sens là.  Un soir j’entends au JT l’histoire d’une maman qui organisait du troc de baby-sitting dans son école, et du coup, ça prenait dans tout le quartier. Les parents étaient ravis. J’avais trouvé le truc à faire, étendre le troc pour tout ! Ça fait faire des économies et ça nous permet de consommer de manière plus libre, plus écolo et plus humaine. A l’époque je travaillais avec Célia dans une école en tant que responsable et prof de théâtre. Célia et moi avons travaillé 3 ans ensemble, et c’est quand elle venait tout juste d’obtenir son diplôme en droit, que je lui ai parlé de mon idée. Je me souviens, on était sur le banc de l’école, au fond de la cour. Tout de suite ça nous est apparu comme une évidence, il fallait qu’on monte ce projet ensemble. Le lendemain on commençait à travailler dessus. C’était en novembre 2014. Il fallait cependant qu’on...
Matthieu Ricard lance son Application Zen!

Matthieu Ricard lance son Application Zen!

Reconnu pour ses ouvrages bienveillants et positifs, le célèbre moine bouddhiste s’empare désormais des technologies numériques pour diffuser l’art du bien-être par la méditation…  Pour une méditation connectée Qui pouvait se vanter d’être plus légitime que Matthieu Ricard pour nous offrir les clés d’un apprentissage efficace de la sagesse? Face aux défis de notre époque, l’urgence à conquérir notre paix intérieure est pourtant bel et bien là. Depuis près d’une décennie, le moine multiplie les best-sellers et inspire une génération en quête de sens et de sérénité. La bonté humaine n’est pas une légende et c’est bien dans l’ici-et-maintenant qu’il faut commencer à la cultiver. Cet été 2016, Matthieu Ricard enregistrera la version française de son application mobile Imagine Clarity. L’objectif? Proposer une série d’exercices de méditation courts et ludiques à intégrer facilement dans notre quotidien. Si l’application n’est pas gratuite, l’ensemble de l’argent récolté servira à financer les projets humanitaires de  Karuna Shechen pour les populations défavorisées d’Inde, du Népal et du Tibet.■ Envie d’aller plus loin ? Je m’inscris sur le site de Imagine Clarity pour être tenu informé des évolutions.   Nouv’elle...
Escapades Bio :  Le quartier d’Ainay à Lyon #1

Escapades Bio : Le quartier d’Ainay à Lyon #1

Lorsqu’on a l’âme bucolique, habiter au coeur d’une ville telle que Lyon peut parfois nous donner l’impression d’être entièrement submergée. submergée par le fourmillement incessant des passants, ces longueurs de vitrines aussi envahissantes que séduisantes… toutes ces vibrations confuses et symptomatiques d’une ville qui ne sait définitivement jamais s’arrêter.  J’ai toujours préféré aux quartiers touristiques et bouillonnants de la Capitale des Gaules ses rues secrètes au charme désuet, qui aiment se bercer jour après jour d’une tranquillité sereine. C’est dans les jolies ruelles du quartier d’Ainay (côté Saône), plus précisément autour de la basilique romane Saint-Martin d’Ainay, que je peux ressentir pleinement cette atmosphère. Au détour d’une promenade…   Le plus authentique des bistrots lyonnais ne sera certes pas l’antre des végétariens comme moi. Reconnaissons-lui tout de même une devanture des plus charmantes avec un parfum de vieille époque si spécifique au quartier d’Ainay… toute une ambiance. Le quartier d’Ainay nous enveloppe dans son atmosphère à la fois bourgeoise et éthérée. Amateur de belles façades, levez le nez… il n’est pas impossible que vous y rencontriez la Vierge !  Erigée en 1857 par les artistes Lanfrey et Constant Baud sous le Second Empire, les angelots de la fontaine de la Place Antoine Vollon savent veiller silencieusement sur les passants. Cette ancienne plaque du Tapissier-Décorateur traduit à merveille cette atmosphère de temps suspendu propre au quartier d’Ainay.     La place de l’abbaye, ses bancs en pierre et son chêne majestueux donnent au quartier des airs de village perdu dans une agglomération en perpétuelle évolution. Les adresses bio et originales du quartier d’Ainay (Saône) ? Je remplis mon panier de course au biocoop Bellecour Je me fais plaisir dans la jolie boutique de souvenirs pour petits et grands Rose Boutique Je fais une pause goûter à l’épicerie-salon de thé Melting...
Caro: dites Adieu aux Mouchoirs jetables

Caro: dites Adieu aux Mouchoirs jetables

Et si le mouchoir en tissu redevenait l’accessoire chic et écolo par excellence de cet été ? Rencontre avec Caroline, jeune entrepreneuse belge qui ne manque pas d’idées pour servir ses convictions… « Le mouchoir en tissu permet de lutter avec style contre la déforestation et permet aussi de réduire fortement sa quantité de déchets. »  Ce qu’on adore : Pour accueillir nos huiles essentielles, nos rhumes passagers ou bien en accessoires de mode tendance autour du poignet, dans les cheveux ou dans la poche, les mouchoirs de Caro allient à la perfection utilité et tendance !    Et dire qu’on le croyait mort et enterré ! Depuis quelques années, le mouchoir en tissu ressort des placards pour faire de plus en plus d’adeptes. Selon-vous, que peut justifier en 2016 un tel regain d’intérêt ? Je pense que de plus en plus de gens se rendent compte de la problématique écologique qui nous entoure. Pendant plusieurs décennies, on pensait être à l’abri des méfaits de la surconsommation, mais je crois qu’il est maintenant temps d’agir, on ne peut pas continuer à consommer de la sorte. Il y a un gros souci de déforestation. Chaque année, 18 millions d’hectares de forêts sont détruits. Le mouchoir en tissu permet de lutter avec style contre la déforestation et permet aussi de réduire fortement sa quantité de déchets. Savez-vous que vingt milliards de mouchoirs en papier Kleenex sont jetés par an soit six cents par seconde ? J’espère pouvoir sensibiliser un maximum de personnes autour de moi et d’arriver à changer leurs habitudes, qui sont malheureusement le résultat des puissantes actions marketing du géant américain Kimberly Clark (Kleenex), qui est l’inventeur...
Le magazine Naturelles enfin en Kiosque !

Le magazine Naturelles enfin en Kiosque !

  En mai 2016, le magazine Naturelles fera son entrée dans les kiosques de France pour vous aider à retrouver les clés de votre santé. Et vous risqueriez bien de devenir totalement accros…   «Naturelles est un nouveau magazine trimestriel, fait maison, conçu par des Naturopathes au service d’un lectorat soucieux de se construire une vie saine.»  (Martine Carretero, Naturopathe & Rédactrice en chef du magazine Naturelles) Naturelles: votre bien-être, notre priorité ! Des magazines traitant de la santé naturelle, il faut bien reconnaître qu’il y en a à foison. Vous pensiez avoir fait le tour de la question…? Attendez un peu de découvrir le petit dernier en kiosque ! Porté par une équipe de coachs en santé et naturopathes,  Naturelles est une revue dont l’objectif est d’aider chacun à  se réapproprier les clés d’une santé durable et responsable. Animé par une démarche préventive et informative,  Naturelles se décline en 4 magazines qui collent aux saisons afin d’aborder les spécificités propres aux différentes périodes de l’année. Naturelles s’engage à libéraliser des méthodes qui ont fait leur preuve par le biais de conseils à mettre en pratique très facilement, seul ou en famille depuis chez soi. Parmi les différents axes abordés, on retrouve la mise en place d’une pratique globale de santé pour expérimenter une hygiène de vie parfaite jour après jour: bien consommer, bien s’alimenter, se soigner autrement, bien faire du sport, bien se relaxer, se détendre, bien jardiner… Il est désormais très facile de reprendre sa santé en main grâce à l’utilisation de produits naturels sans effets délétères.  Les thématiques chères au magazine Naturelles  Bien s’alimenter Bien consommer Se soigner autrement Se relaxer, se détendre Beauté et bien-être Bien faire du sport...
Natifs, l’E-shop Equitable qui Plante des Arbres

Natifs, l’E-shop Equitable qui Plante des Arbres

Magali et Benjamin ont crée une boutique en ligne d’accessoires éthiques et responsables comme on aimerait en voir émerger plus souvent. Rencontre avec une boutique qui ne lésine pas sur ses valeurs… « Au fil du voyage nous avons réalisé que nos vies devaient avoir plus de sens et que nous voulions faire quelque chose d’utile. »  Ce qu’on adore : Lorsque vous achetez 1 article sur Natifs,  1€ est reversé à Planète Urgence. Pour chaque euro donné, un arbre est planté dans un pays fortement touché par la déforestation: Indonésie, Mali, Madagascar et Haïti.  La notion d’éthique dans la mode est un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur. A quel moment cette problématique est-elle entrée dans votre vie  ? Il y a clairement eu un impact de notre voyage sur ce sujet. Avant, nous étions tous les deux de jeunes cadres qui gagnaient confortablement leur vie et qui dépensaient une bonne partie de leur salaire en session shopping dans de grandes enseignes. Accumuler ces jolies choses étaient une façon de se faire plaisir, voire même de se récompenser. Je me rappelle que plus d’une fois je me suis dit « après cette journée horrible au boulot, j’ai bien mérité ce sac ou ce pull  ». Comme si acheter un objet allait améliorer mes conditions de travail et mon moral  ! Et bien sûr, pendant tout ce temps passé à dépenser, nous n’avons jamais regardé d’où venait nos vêtements ni comment ils avaient été fabriqués. Et puis un jour, nous avons pris la décision de partir en voyage pendant un an. En avril 2014, on enfilait nos sac-à-dos pour partir découvrir le monde (enfin une partie!) pendant 13 mois. Bien sûr, avec notre budget,...
Page 3 sur 101234510Dernière page »