Ashana B : Le luxe et l’éthique au service de la beauté!

Ashana B : Le luxe et l’éthique au service de la beauté!

En matière de beauté naturelle, Shana Barry est une sorte de fée! Parce que la conscience a toujours fait partie de sa vie, elle nous raconte l’histoire de sa marque Ashana B et les valeurs qu’elle souhaite nous transmettre… un portrait inspirant.  « j’ai voulu faire de Ashana.B plus qu’une simple marque de cosmétique mais tout un mouvement avec des valeurs fortes auxquels beaucoup s’identifient. » La notion d’éthique dans la cosmétique est un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur. A quel moment cette prise de conscience est-elle venue à vous ? Après avoir souffert des dégâts causés par les cosmétiques traditionnels, je suis devenue une fervente adepte de la cosmétique maison à base de composants naturels et bio. Seuls les produits d’origine naturelle ont su me convenir. Ne trouvant toujours pas le produit (fini) bio idéal pour mon type de peau et de chevelure délicats, j’ai pris la décision de créer une marque de cosmétiques alliant bien-être et efficacité en usant de ma créativité ainsi que de mes expériences personnelles et professionnelles dans le marketing de luxe international. Je souhaitais également une marque à mon image qui représente tout le monde, avec des compositions à base de matières premières nobles, et qui soient respectueuses de l’humain mais aussi de l’environnement et des animaux. Beaucoup de personnes semblent penser qu’il est difficile de concilier Travail et Valeurs. Selon-vous, en quoi l’éthique dans l’entrepreneuriat reste un chemin possible ?  Le plus difficile est de convaincre que l’un ne doit pas aller sans l’autre. Plus nous travaillerons de manière éthique, plus nous préserverons nos ressources qui nous permettent justement de travailler. Pour moi, il est important de rester fidèle à...
Noël : ma sélection éthique pour moins de 30 euros!

Noël : ma sélection éthique pour moins de 30 euros!

Qui a dit que consommer éthique était forcément inaccessible ? Beauté, mode, salle de bain, décoration … Voici une sélection des produits éco-responsables indispensables pour les fêtes ! Jolie Mèche ! Bougie Mila au monoï  – Maona Entièrement réalisées à la main dans des boites de conserve recyclées, la bougie Mila au Monoï est issue d’un procédé éthique que l’on appelle Upcycling et qui consiste à réutiliser et donner une seconde vie aux objets. La marque Maona n’utilise aucun traitement chimique lors de la réalisation. La cire de soja est garantie sans OGM et non testée sur les animaux. Prix : 20.90 € L’heure du bain ! Serviette de toilette La Chevronnée – Comptoir du Bambou Comptoir du Bambou réinvente le linge de bain classique grâce à une fibre innovante pour le plaisir de vos sens. Souple et soyeux, il ne devient jamais rêche, conserve sa douceur au fil des lavages et vous apporte un confort optimal à la sortie de votre douche. Hypoallergénique et certifié Oeko-Tex, cette serviette de bain éthique s’adapte aux peaux les plus sensibles et à celles des nouveaux nés. Prix : 20 € Belle Epoque ! Le porte-monnaie en liège La Belle Simone Ce porte-monnaie en liège est la touche éthique et vintage à glisser dans votre sac ! La Miss Simone sélectionne des matières végétales (suédine, coton, liège etc…) et fabrique ses produits sur deux sites en France, un en île-de-France à Fontenay aux roses, et l’autre en province à Hirson. Toutes les finitions sont réalisées à la main. Prix : 25 € Zéro Waste ! La ceinture noire et boucle laiton – REEV Cette ceinture ultra-résistante est conçue en chambres à air de camion recyclées. La marque REEV est l’acronyme de recyclage, écologie, éthique et véganisme. Comme toutes les créations REEV, cette...
Rencontre avec David, rédacteur engagé du blog Déconsommateur

Rencontre avec David, rédacteur engagé du blog Déconsommateur

David, auteur du blog Déconsommateur,  a eu ce courage que beaucoup cherchent encore : celui de changer de vie afin de partir à la découverte de ses envies profondes : Rencontre avec une personnalité engagée et inspirante … Le recours au minimaliste et à la volonté d’autonomie est un phénomène encore émergent. Peux-tu nous partager quand cette prise de conscience est arrivée dans ta vie ? Je dirais que c’est venu très progressivement. Pendant une bonne dizaine d’années, l’idéal de la simplicité volontaire a tourné en « tâche de fond » dans ma tête. J’avais envie de quitter la ville et de vivre avec très peu d’argent, en harmonie avec la nature… Mais c’était une sorte de rêve, quelque chose que j’avais beaucoup de mal à envisager sérieusement. Puis, les années passant, mes désaccords avec les pratiques de la société de consommation et du monde du travail sont allés croissants. J’allais de boulot en boulot, jamais satisfait. Pour compenser ce mal-être, j’avais des habitudes de vie assez malsaines… J’ai traversé des épisodes dépressifs : je perdais goût à la vie et je voyais mal comment m’en sortir. Au bout d’un temps je me suis demandé : pourquoi continuer dans ces jobs qui ne me plaisent pas, pourquoi vivre dans une cage à lapin au milieu d’un grand centre urbain, pourquoi endurer toutes ces choses que je désapprouve au plus profond de moi ? Alors ce qui n’était qu’un rêve un peu vague a commencé à prendre corps… Au point où j’en étais, qu’avais-je à perdre à partir à la campagne, vivre simplement, diminuer mes revenus et mes dépenses, pour tenter de vivre mieux ? Coup de chance, ma...
En souvenir d’une Promenade au Jardin des Plantes avec Marc Giraud

En souvenir d’une Promenade au Jardin des Plantes avec Marc Giraud

Pour fêter l’arrivée de l’été, quoi de mieux que de s’abandonner à une balade naturaliste guidée par Marc Giraud en personne. Le point de rencontre était déjà prometteur puisqu’il s’agissait du très beau Jardin des Plantes de Paris. Sous la chaleur écrasante de cette fin de juin caniculaire, nous avons rencontré une équipe au petit soin, celle des éditions Allary prête à nous faire passer un moment convivial et chaleureux. Beaucoup semble encore l’ignorer mais la nature fait résolument partie de nos villes. Derrière la pierre et le béton, elle se laisse voir et entendre pour qui veut prendre le temps de l’observer. C’est ainsi que Marc Giraud nous rappelle à nos sens, tout au long de cette balade méditative pour nous en souligner les secrets et les beautés. Les animaux sont généreux. Ont-ils parfois conscience que ce sont eux que nous sommes venus admirer ? Avec Marc Giraud, on aiguise nos connaissances, on questionne nos habitudes, on rétablit des vérités. Les anecdotes fourmillent et il faut reconnaître qu’on est plutôt bon public. La plupart des convives sont des bloggeurs engagés et nous avons tous l’amour de la nature chevillé au corps Ces oiseaux noirs qui accompagnent notre périple depuis le début ne sont pas des corbeaux mais des corneilles. Le corbeau est un des grands absents de nos villes et c’est davantage en campagne que nous aurions une chance de l’observer. Pour les différencier, nous apprenons que le corbeau possède un bec jaune, tandis que c’est bien la corneille qui nous nargue de son bec noir… corbeau. Je m’interroge de voir ces oiseaux à la prestance intimidante déambuler le...
Le coin des lecteurs :  La Nature au Fil des Saisons de Marc Giraud

Le coin des lecteurs : La Nature au Fil des Saisons de Marc Giraud

« Un bijou d’humour et d’informations pour petits et grands défenseurs de la Nature. » L’observation consciente de la nature est un émerveillement perpétuel. Et ce n’est pas le naturaliste Marc Giraud qui nous fera penser le contraire. Dans son dernier ouvrage intitulé La Nature Au Fil des Saisons, l’ambition d’une immersion intime au coeur de la nature est un pari réussi. Au fil des pages, les mois qui traversent les saisons ne se ressemblent pas. Les couleurs changent, la flore se renouvelle, les animaux s’installent pour nous délivrer leurs leçons. L’invisible redevient visible et l’on prête soudain l’oeil et l’oreille au monde qui nous entoure. Comprendre la sexualité des lombrics, savoir distinguer un épervier d’une buse, quoi faire face à un animal blessé… autant d’anecdotes riches et profondes pour comprendre une nature vulnérable, perpétuellement menacée. Aidé des illustrateurs François Desbordes et Gilles Macagno, le journaliste a la délicatesse de vulgariser la nature pour nous la rendre sincère, drôle et accessible. Un bijou d’humour et d’informations pour petits et grands défenseurs de la Nature. Ce qu’on a adoré : La volonté pédagogique A l’heure où les écrans ont envahi nos vies et celles de nos enfants, le naturaliste et écrivain nous propose des idées d’activités ludiques, chez soi ou en nature, pour éduquer petits et grands aux secrets de son environnement. ceuillettes, jeux et observation sont au rendez-vous, le tout accompagné des multiples devinettes dont nous régale l’auteur. Et si, comme le préconisait Maria Montessori, la pédagogie verte faisait les adultes éclairés de demain ? Le plaidoyer pour la nature L’ouvrage est une ode à la nature ! Rien d’étonnant à ce que Marc Giraud...
La Nature au Fil des Saisons :  Rencontre avec l’écrivain Marc Giraud

La Nature au Fil des Saisons : Rencontre avec l’écrivain Marc Giraud

Naturaliste, écrivain et chroniqueur sur RTL, Marc Giraud nous revient avec un livre magistral, une ode à la nature qui traverse les saisons et l’âme. Rencontre … « Les enfants ont besoin de contact avec les animaux, d’apprendre à côtoyer des êtres différents et à accueillir la richesse de cette différence. C’est ainsi qu’ils feront des adultes pétillants, équilibrés et responsables. » La Nature Au Fil des Saisons est un recueil d’informations à la fois drôle et ludique. On ne peut ignorer cependant l’urgence environnementale qui en ressort page après page. Assumez-vous cette volonté d’interroger les Hommes sur leur propre responsabilité ? L’écologie est l’enjeu majeur du XXIème siècle : impossible pour un naturaliste comme moi, témoin direct des atteintes à notre environnement, de le passer sous silence. Ce serait manquer de respect à mon lecteur, car cela le supposerait incapable d’affronter la réalité. Mais j’entends informer sans décourager ! Le paradoxe est donc de distraire, voire de faire rire, sans nier un contexte parfois catastrophique. Donc, je jongle entre des faits démoralisants, et la transmission du bonheur intense que l’on éprouve dans la nature ou au contact des animaux. La conscience des enjeux écologiques ne doit pas étouffer notre joie de vivre, au contraire : nous avons besoin de garder la pêche pour nous battre, là est notre responsabilité. Et c’est justement la fréquentation de la nature qui nous redonne de l’énergie, comme si c’était elle-même qui nous aidait à la défendre. Il y a là une belle synergie positive. Le recours à la saisonnalité favorise la notion d’ancrage dans son environnement. Vous signez un réquisitoire pour revenir à nos sens, apprendre à écouter, observer, accueillir les...
Page 1 sur 111234510Dernière page »