Défi climatique :  ça Roule toujours pour Alternatiba !

Défi climatique : ça Roule toujours pour Alternatiba !

Parce que le mouvement Alternatiba n’a pas attendu la Cop 21 pour nous sensibiliser au défi climatique, rencontre avec Fanny Delahalle, militante passionnée qui nous partage ses espoirs et ses convictions…. « L’idée d’Alternatiba n’est pas de créer les solutions et les alternatives mais bien de mettre en valeur toutes celles qui existent déjà » En deux années d’existence, le mouvement Alternatiba en a fait du chemin pour sensibiliser les citoyens au défi climatique à travers la France. Pouvez-­vous nous évoquer concrètement les origines et les enjeux de ce mouvement ? Alternatiba, c’est un mouvement qui a démarré il y a deux ans au pays basque. Les militants de l’association écologiste locale Bizi! – après l’échec de la conférence de Copenhague en 2009 et de la retombée de la mobilisation qui a suivi – ont eu l’idée de mobiliser autrement sur la question du climat, c’est-­à­-dire en mettant en valeur les alternatives et solutions aux changements climatiques. Ils ont donc, en octobre 2013, organisé un événement, un village des alternatives, dans les rues du centre­-ville de Bayonne avec des espaces thématiques (habitat, énergie, éducation, alimentation,finances, etc) qui présentaient les solutions concrètes. Par exemple, les banques éthiques comme la NEF, les AMAP pour se nourrir localement, Enercoop qui est fournisseur d’ électricité provenant à 100% d’énergies renouvelables, les monnaies locales, comment faire son compost, etc. Cet événement a eu lieu dans la joie et la bonne humeur avec des concerts, des artistes de rue, des marchés paysans, des conférences. Changer le système, pas le climat, signifie aussi créer une société du bien-vivre, de l’entraide, de la fête, etc. Plus de 12 000 personnes étaient présentes au rendez­-vous et un appel a été lancé pour que les Alternatibas...
Événement Paris 2015 :  Tous au salon « Ma Planète Mieux »!

Événement Paris 2015 : Tous au salon « Ma Planète Mieux »!

Le Programme   Des achats responsables Sous forme de “boutique éphémère”, ce salon dévoilera les derniers produits et services s’inscrivant dans une démarche éthique et durable. De la mode au design, en passant par la décoration et les nouvelles technologies vertes, les exposants mettront en valeur  la durabilité, la solidarité et l’éthique de leurs services.  Des projections de films engagés  Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent Human de Yann Arthus Bertrand Raoni de Gert Peter Bruch Les villes intelligentes de Jean Chrostophe Ribot La glace et le ciel de Luc Jacquet  …                                                         voir la suite Des tables rondes Climat : Décider à Paris pour agir vite L’homme de demain Voyage dans l’économie circulaire …                                                         voir la suite Des expositions Sacrée Croissance de Marie-Monique Robin J’aime la forêt de l’association Envol Vert Ouvrage de Dame de Daniele Rozier                                                        voir la suite   Envie d’aller plus loin ?   Je visite le site du salon Ma Planète Mieux Je prends connaissance du programme du Festival Atmosphères     Nouv’elle...
Le Petit Prince : Retrouver l’enfant en soi

Le Petit Prince : Retrouver l’enfant en soi

Perdu dans le monde impitoyable des adultes, reconnectez-vous à votre enfant intérieur grâce à cette adaptation régénérante du célèbre conte d’Antoine de Saint-Exupéry. On ne voit bien qu’avec le coeur … Une petite fille emménage avec sa mère dans un quartier pavillonnaire près de la prestigieuse école qui fera d’elle une adulte brillante et accomplie. Dans cette ville sans âme où tout le monde se ressemble, l’enfant se lie d’amitié avec son étrange voisin, un vieille aviateur marginal et inventif. Une rose, un renard, des dessins, un serpent… des symboles se succèdent et délivrent avec eux une histoire fabuleuse qui bouleversera à jamais leur vie : celle du petit prince, enfant curieux et solitaire venu d’une toute autre planète.  Teaser     Nouv’elle...
Symphonies Subaquatiques :  un Conte musical pour la Protection des Océans

Symphonies Subaquatiques : un Conte musical pour la Protection des Océans

Réalisatrice pour France Inter et passionnée de musique, Valérie Bour est aussi une maman résolument engagée. Et parce qu’elle a su s’entourer des voix d’illustres artistes comme celles de Marianne James ou Jacques Gamblin, elle offre au monde de l’enfance Les Symphonies Subaquatiques, conte musical brillant, rythmé et profondément militant. Rencontre…  « Tout comme avec l’informatique, notre génération a du se familiariser avec les enjeux écologiques, apprendre, s’adapter, alors que nos enfants grandissent avec une conscience accrue de l’avenir de la planète ».   Projet musical destiné à l’enfance, Symphonies Subaquatiques explore le monde fabuleux des sonorités jusque dans l’écriture travaillée au peigne fin. Entre jeux de mots, rimes et sonorités variées (Gospel, Jazz, électro, slam … ), vous insufflez au monde de l’océan un véritable souffle poétique. Selon vous, en quoi la musique et la littérature viennent-elles servir le propos résolument écologique du conte ? Il semblerait que la musique et la littérature, tout comme les peintures de Stéphane Girel dans le livre, se mettent au service de l’écologie…grâce à elles, au pouvoir mnémotechnique de la musique et du chant, à l’humour, aux calembours, aux émotions suscitées par ces différents biais, les lecteurs et auditeurs sont sensibilisés et imprégnés par le message qui ne se veut pas moralisateur…Le conte tente de véhiculer des valeurs tout en restant un divertissement. Beaucoup d’artistes ont collaboré à la création de ce conte musical, de Marianne James en passant par Jacques Gamblin et Agnès Jaoui. A-t-il été facile d’impliquer ces grands noms dans l’élaboration d’un projet aussi engagé ? Il a surtout fallu longtemps pour pouvoir tous les enregistrer car leurs plannings étaient très chargés !Le...
Association CIE : L’Education, moteur de Sensibilisation à l’Environnement

Association CIE : L’Education, moteur de Sensibilisation à l’Environnement

Implantée dans les départements du Rhône, de la Loire et du Vaucluse, l’association Conscience et Impact Écologique (CIE) valorise par ses interventions une sensibilisation des plus jeunes aux enjeux environnementaux. Mais leur engagement en faveur d’un avenir meilleur ne s’arrête pas là… « L’envie d’agir peut prendre plusieurs formes telles que l’indignation enseignée par Stephan Hessel ou simplement une volonté de se rendre utile. »   1/ A l’heure où la tendance est à la critique de l’immobilisme et du désengagement de la jeunesse en France,  l’association Conscience et Impact Ecologique (CIE) sonne comme un parfait contre-exemple à cette idée reçue. Pourrais-tu nous parler de ce qui pousse un groupe d’étudiants à s’engager concrètement en faveur du développement durable ?   Je pense qu’il s’agit de plusieurs choses : l’information, l’envie et la capacité d’agir de l’individu mais aussi la dynamique et l’ambiance du groupe.  L’information d’abord me semble une première étape. Sans connaître l’importance des enjeux et pourquoi il est nécessaire de réagir, il y a peu de chance que l’on se sente concerné. L’envie d’agir peut prendre plusieurs formes telles que l’indignation enseignée par Stephan Hessel ou simplement une volonté de se rendre utile. La capacité d’agir, elle, est entièrement liée à la forme de l’engagement. Conscience et Impact Ecologique donne aux étudiants ayant envie d’agir de nombreuses manières de s’investir. En effet, les actions portent aussi bien sur la sensibilisation et l’éducation à l’environnement que sur des projets concrets. La dynamique et l’organisation de CIE permet à chacun de s’investir sans forcément disposer de beaucoup de temps ou même être présent physiquement sur le territoire sur lequel nous sommes actifs. Effectivement, un système...
Page 1 sur 212