Ecologie Sonore : le documentaire web qui nous met à l’épreuve du bruit

Ecologie Sonore : le documentaire web qui nous met à l’épreuve du bruit

Documentaire original produit par la chaine Arte, Ecologie Sonore est une autre façon de militer contre une pollution invisible mais néanmoins omniprésente: celle du bruit dans notre environnement et son impact sur notre santé. Ouvrez grand vos écoutilles ! Ecologie Sonore est un programme interactif militant  qui nous interpelle dans notre rapport au silence et nous encourage à tendre l’oreille pour saisir notre environnement sonique. Si le bruit qui nous entoure fait partie de notre quotidien, force est de constater qu’il a une influence assez méconnue sur la qualité de vie de tous les habitants de la planète. D’une simple gène passagère à des effets délétères sur notre santé,  Ecologie Sonore nous amène à reconsidérer ces contaminants invisibles qui chamboulent à la fois nos vies et nos écosystèmes. Ecologie Sonore en pratique Quand vous arrivez sur la plateforme interactive, baladez vous à l’aide de votre souris vers l’environnement de votre choix (Nature, banlieue, ville, ermitage). Traversez ces différents paysages acoustiques et évaluez la perception que vous avez de ces différentes sonorités. Qu’ils soient anxiogènes ou régénérants, chacun de ces sons est en mesure de nous apprendre à apprivoiser nos ressentis face au silence et au bruit. Au fil des sons, différentes anecdotes sont également à découvrir sur le rapport des animaux et végétaux à leur environnement sonore et particulièrement à celui que nous leur imposons par nos pratiques.  Vous aussi, faites du bruit ! Ecologie Sonore a invité ses auditeurs à partager leur propre expérience de leur environnement sonore afin d’en saisir toute la complexité et les multiples effets. Du marché au coq à Tarbes au bruit d’une femme se baignant dans une rivière, venez écouter, partager ou télécharger la musicalité de ces précieux instants de...
Garches ou la Mort du libre choix Thérapeutique

Garches ou la Mort du libre choix Thérapeutique

Un silence médiatique coupable entoure l’affaire de l’unité d’oncologie pédiatrique de Garches depuis sa fermeture le 7 août 2014. Si les voix du Dr Delepine et des parents d’enfants malades ne faiblissent pas, la menace qui s’abat sur nos libertés ne présage rien de bon pour la médecine de demain…. Un taux de guérison record à Garches Des années de lutte et d’espoir pour réussir à maintenir l’ouverture du service d’oncologie pédiatrique Raymond Poincaré du Dr Nicole Delépine. Ce 7 août dernier, une décision du ministère de la santé et de l’AP-HP a pourtant choisi un tout autre destin aux enfants malades et soignants de l’unité hospitalière de Garches. Serait-il possible que l’on condamne cette unité sous le seul prétexte qu’elle parvient à sauver des vies en administrant des traitements éprouvés plutôt que des molécules récentes aux effets secondaires ignorés? Un parti pris assumé par le Dr Delépine qui portait ses fruits au vu des 80% à 90 % de guérisons recensées pour l’hôpital de Garches contre seulement 60% dans les autres centres de soin aux pratiques « conventionnelles ».   « Des molécules récentes rentables contre des traitements éprouvés et personnalisés. »   Une médecine humaine et individualisée Même si le docteur Delépine est un médecin efficace et engagé, elle porte le « tort » de n’avoir pas voulu se soumettre aux « essais thérapeutiques » systématiques dans le seul intérêt de ses jeunes patients. Elle même n’hésite pas à parler d’une « soviétisation de la médecine actuelle », obligée d’appliquer le même traitement pour tous les malades sans prendre en compte l’individualité du patient. Car il faut bien dire que les essais thérapeutiques sont une affaire de gros sous moins favorables aux malades qu’aux tiroirs caisses des lobbies de la santé. Et en imposant aux patients une combinaison de nouvelles molécules récentes plus rentables,...
Le Jour où Nous avions dit NON au Projet des 1 000 Vaches

Le Jour où Nous avions dit NON au Projet des 1 000 Vaches

Un an… Une longue et riche année s’est écoulée depuis ce jour où j’ai rejoint des centaines de manifestants dans la rue afin que le projet de la Ferme des 1000 vaches meure sous nos cris et ne voit jamais le jour. Dire NON à l’inadmissible… Un an où militants pour la cause animale et paysans engagés scandaient leur profonde indignation face au symbole d’une société déclinante, gangrenée par l’appât du gain et la mécanisation de masse. Hier, les premières images de l’Usine d’Abbeville circulaient déjà sur la toile, vidéo brève et édifiante d’une immersion dans l’Enfer que certains appellent « progrès » … folie furieuse ! Nos espoirs en lambeaux, le « cauchemar des 1000 vaches » a tenu ses sombres promesses, justifiant à merveille nos angoisses passées et nos craintes pour l’avenir ! Mais comment avons nous sérieusement pu en arriver là ?   Le premier litre de lait est sorti de l’usine dans la nuit du 15 septembre dernier. Ambiance camps de la mort version bovin, les mammifères sacrés font la file indienne avant de s’introduire lourdement dans un manège à traite dont ils ne sortiront jamais. Dociles en apparence, absents à leur pauvre sort, la caméra saisit pourtant un acte de révolte qui ne pouvait nous échapper: le bras mécanique qui aspire sans ménage les mamelles vient d’être éjecté d’un coup de sabot franc et spontané. Il faut dire que la traite mécanique cache pour la bête un lot de souffrances insoupçonnées. Rappelons qu’en moyenne, ces usines produisent jusqu’à 10.000 litres de lait par an, un rythme insoutenable et contre nature pour l’animal qui développe des infections chroniques du pis appelées « mammites ». Sur ces mammites se forme du pus, appelé « cellules somatiques » dans la jargon scientifique de l’industrie laitière. Le taux...
La Fête des Simples 2014, c’est parti !

La Fête des Simples 2014, c’est parti !

Les 27 et 28 octobre prochain, Le village bourguignon de Fleury-La-Montagne accueillera tous les passionnés des plantes médicinales dans le cadre d’un week-end pour nous apprendre les usages extraordinaires des simples. De la Plante au Remède, Cultiver la Santé  Thierry Thévenin, herboriste autodidacte dans le Massif Central est aussi porte-parole du Syndicat des Simples qui regroupe une centaine de producteurs-cueilleurs à travers toute la France: « Les plantes sont source de santé depuis toujours. Que ce soit pour les soins aux hommes, aux animaux, aux plantes ou à la terre elle même dont elles reflètent la vitalité, elles traversent le temps et les cultures sous forme de remèdes et techniques, sans cesse réinventés. Un temps délaissées au profit du médicament synthétique industriel et d’une médecine de masse, les plantes médicinales semblent aujourd’hui retrouver une place primordiale dans l’approche à la fois globale et sensible qui caractérise la plupart des médecines dites non conventionnelles. Elles nous donnent l’occasion d’envisager autrement notre santé. » Interview complète à retrouver sur ce lien Le Programme qui vous attend Pour sa 9ème édition, la Fête des Simples a vu les choses en grand pour nous faire participer à la compréhension des simples et de leurs nombreux usages. Cette année encore, tous nos sens seront en éveil au travers nombreux ateliers, expositions et conférences parmi lesquelles:  Confectionner ses propres cosmétiques à base de plantes. Animation autour du Maquillage végétal, Art et tisanes, Aquarelles, Teinture végétale… Soigner ses animaux et ses plantes naturellement. Sorties botaniques dans le site de Fleury la Montagne et exploration naturaliste… Buvette des plantes, concert, lecture, table ronde et expositions thématiques. Pour voir l’ensemble du programme de la 9ème...
Le Weleda Bioty Tour 2014 fait sa Rentrée

Le Weleda Bioty Tour 2014 fait sa Rentrée

Pour la deuxième année consécutive, Weleda repart sur les routes à la rencontre des passionnées de la marque pour son Weleda Bioty Tour 2014. L’occasion d’expérimenter l’esprit de la marque bio en s’amusant dans les quatre coins de la France. L’ apéro Beauté Weleda en quelques mots Du 19 septembre au 2 décembre 2014, des apéros beauté organisés par la marque bio Weleda vous offre la possibilité de redécouvrir leur univers de bien-être ainsi que d’expérimenter d’autres marques responsables tout au long d’une soirée inoubliable. Divers ateliers beauté et bien-être seront proposés aux visiteurs ainsi que des pauses gourmandes pour émerveiller nos papilles. Au programme de la soirée :  Massages relaxants et soins du visage avec Weleda Bar à maquillage et bar à ongles avec Bo.Ho Bar à coiffures avec nos salons partenaires Découvertes de marques gourmandes (VaïVaï, TooGood, Bisson …) Vous avez envie de faire partie de cette folle aventure ? Inscrivez-vous à la soirée de votre choix, seule ou accompagnée dans une des neuf villes accueillant le Weleda Bioty Tour cette année. Une trentaine de places vous seront réservées sur chaque événement. ■ Les informations utiles en plus : Plus d’informations sur le site weleda.fr Nouv’elle...
« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

« Moi citoyen »…7 Jours pour Devenir un Acteur de la Transition

Du 20 au 28 septembre 2014, la semaine du Manger Bio et Local s’invite dans nos régions pour nous initier à une consommation consciente et responsable… des événements festifs près de chez vous à ne pas manquer… Produits Bio et Circuit-Court, Kézako ? Adopter une alimentation biologique, c’est faire le choix de produits non traités, dénués d’engrais chimiques ou de résidus OGM. Opter pour des produits locaux, c’est insuffler un dynamisme économique à nos régions en réduisant les transports polluants et les intermédiaires. Loin d’être contraignant, consommer bio et local devient de plus en plus accessible grâce au développement des AMAP, vente à la ferme, système de panier, marchés des producteurs locaux etc… La Semaine Festive du Manger Bio et local Pendant une semaine, des villages, stands, conférences, visites de producteurs-trices s’organisent un peu partout en France pour sensibiliser public et élus au droit des paysans, à la souveraineté alimentaire et à la biodiversité cultivée. La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et le Réseau Semances Paysannes encadreront débats et ateliers autour de la transition vers l’agroécologie et la pérennisation des systèmes agrobiologiques Comment s’Engager pour la Transition ? Le 27 septembre, le Collectif pour une Transition Citoyenne invite chaque citoyen à se mobiliser de manière concrète en s’engageant à s’approvisionner en produits sains et locaux, en énergies renouvelables, devenir coopérateur-trice d’un média indépendant… et à prendre la parole sur le site pour partager son engagement éco-responsable. Une cartographie des festivités Manger Bio et locale est également à disposition pour connaitre l’agenda des événements en cours d’organisation cette semaine près de chez vous.■ Les informations utiles en plus : Plus d’informations sur le site bioetlocalcestlidéal.org Nouv’elle...