Slow Life : 10 façons de Ralentir tout au long de la Journée !

Slow Life : 10 façons de Ralentir tout au long de la Journée !

Compétitivité, pression, urgence … Le stress a mille et une raison de s’installer dans notre quotidien. Préférer l’abandon au marathon! Voici les 10 moments clés pour ralentir le rythme tout au long de la journée…  « Toutes les une ou deux heures, prendre le temps de bien respirer permet de relâcher les tensions et nous recentre automatiquement sur notre corps. » J’émerge en douceur Lorsque le réveil sonne, ne vous précipitez pas immédiatement hors du lit mais sentez-vous doucement émerger, les paupières fermées quelques minutes encore. Pour désengourdir votre corps, baillez et étirez-vous en conscience jusqu’à ressentir chaque membre en éveil. On a tendance à oublier parfois que le lâcher prise dès le matin influence considérablement notre humeur de la journée. Je prépare un vrai petit-déj’  Exit les viennoiseries et autres jus de fruits chimiques pris à la va-vite au petit déjeuner. Dans la tradition ayurvédique, on démarre la journée avec une tasse d’eau tiède afin de nettoyer le tube digestif et stimuler les reins. Pour nous aider à tenir le rythme toute la matinée, on prépare un petit déjeuner façon Henry Joyeux à base de produits frais goûteux et non transformés (oeufs, fruits, miel, pain complet, amandes, thé vert…)… un régal ! J’anticipe mes trajets   Si l’on craint d’arriver en retard à l’école ou au travail, on s’organise la veille afin de prévoir un trajet fait dans le calme et la sérénité. Quand on habite près de son lieu professionnel, préférer des moyens de déplacement doux et non polluants comme la marche ou le vélo permet de nous mettre doucement en activité . En cas de longue distance, le covoiturage est un bon moyen d’optimiser ses déplacements dans le partage, l’entraide et la convivialité. Je respire en conscience  Ce n’est pas parce que le...
3 bonnes Raisons d’utiliser le Crowdfunding pour lancer un Eco-Projet !

3 bonnes Raisons d’utiliser le Crowdfunding pour lancer un Eco-Projet !

Le financement participatif est devenu le réflexe solidaire pour permettre aux citoyens de soutenir financièrement la concrétisation d’un projet. Analyse d’un phénomène porteur qui participe plus que jamais à la construction du monde de demain. L’heure est à l’action. Le secteur du financement participatif est en plein essor. En 2014, près de 11 000 projets ont été soutenus par le grand public pour un montant total de 66,4 millions d’euros (source financeparticipative.org). Bien entendu, l’ensemble des projets soutenus ne concernent pas toujours l’écologie ou la citoyenneté mais concerne en grande partie des projets portés par des associations. Si vous êtes vous aussi porteur d’un projet citoyen et que vous n’avez pas encore osé sauter le pas, voici trois raisons de rejoindre le million de français qui a déjà opté pour ce mode de soutien financier. Raison n°1  Un choix important de plate-formes de crowdfunding. Actuellement, il existe près de 80 plate-formes numériques de financement participatif (la liste ici ) sur divers sujets tels que le cinéma, la mode, la bande-dessinée, le soutien aux start-up, mais aussi le développement durable, l’écologie et la citoyenneté. Même le crowdfunding 100% écologique a enfin vu le jour en mars 2013 avec Ecobole qui s’attache à ne financer que des projets liés au développement durable. 10 projets ont déjà été soutenus pour un montant de 37171 euros. Ecobole ne propose pas seulement d’héberger les projets mais propose également des services d’accompagnement afin que les projets présentés soient les plus attractifs possibles. Raison n°2 Un accompagnement sécurisé de notre démarche Dans le cas d’Ecobole et de beaucoup d’autres sites de financements participatifs,  ils assurent notre démarche en encadrant le dépôt des demandes de financements par une charte, des conditions générales, une...
Garches ou la Mort du libre choix Thérapeutique

Garches ou la Mort du libre choix Thérapeutique

Un silence médiatique coupable entoure l’affaire de l’unité d’oncologie pédiatrique de Garches depuis sa fermeture le 7 août 2014. Si les voix du Dr Delepine et des parents d’enfants malades ne faiblissent pas, la menace qui s’abat sur nos libertés ne présage rien de bon pour la médecine de demain…. Un taux de guérison record à Garches Des années de lutte et d’espoir pour réussir à maintenir l’ouverture du service d’oncologie pédiatrique Raymond Poincaré du Dr Nicole Delépine. Ce 7 août dernier, une décision du ministère de la santé et de l’AP-HP a pourtant choisi un tout autre destin aux enfants malades et soignants de l’unité hospitalière de Garches. Serait-il possible que l’on condamne cette unité sous le seul prétexte qu’elle parvient à sauver des vies en administrant des traitements éprouvés plutôt que des molécules récentes aux effets secondaires ignorés? Un parti pris assumé par le Dr Delépine qui portait ses fruits au vu des 80% à 90 % de guérisons recensées pour l’hôpital de Garches contre seulement 60% dans les autres centres de soin aux pratiques « conventionnelles ».   « Des molécules récentes rentables contre des traitements éprouvés et personnalisés. »   Une médecine humaine et individualisée Même si le docteur Delépine est un médecin efficace et engagé, elle porte le « tort » de n’avoir pas voulu se soumettre aux « essais thérapeutiques » systématiques dans le seul intérêt de ses jeunes patients. Elle même n’hésite pas à parler d’une « soviétisation de la médecine actuelle », obligée d’appliquer le même traitement pour tous les malades sans prendre en compte l’individualité du patient. Car il faut bien dire que les essais thérapeutiques sont une affaire de gros sous moins favorables aux malades qu’aux tiroirs caisses des lobbies de la santé. Et en imposant aux patients une combinaison de nouvelles molécules récentes plus rentables,...
Contre les Achats Superflus, Optez plutôt pour le Prêt !

Contre les Achats Superflus, Optez plutôt pour le Prêt !

Pourquoi perdre du temps et de l’argent à racheter quand on a la possibilité de s’arranger gratuitement entre voisins ? Tel est la philosophie de cette plateforme de prêt qui va vous donner enfin le goût de la consommation collaborative et intelligente. Ne plus investir dans l’inutile « Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle. » Et c’est pour réhabiliter un système d’échange vieux comme le monde que la plateforme collaborative Pretoo nous interroge sur notre mode de consommation individualiste et les incohérences qui en découlent. Combien d’entre nous possèdent un objet acheté sur un coup de tête sans que nous puissions le justifier d’un réel besoin au quotidien ? Pour éviter de culpabiliser et lutter ensemble contre le gaspillage, avoir le réflexe Pretoo, c’est la possibilité de trouver une personne de son entourage où de sa région susceptible de nous prêter ce fameux objet indispensable à l’occasion, mais qu’un achat superflu ne parviendrait pas à rentabiliser. Gain de place, rencontres et gratuité Besoin d’une sono pour un événement ou d’une tondeuse deux fois dans l’année ? Sur Pretoo, des prêteurs à côté de chez vous s’engagent à vous faciliter la vie afin que vous puissiez avoir accès à l’objet de vos besoins sans dépenser un sou. Si ce système de prêt convivial convient à toutes les personnalités, c’est qu’il permet de lutter contre le gaspillage tout en allégeant considérablement le porte monnaie des foyers. Les prêts « culturels » ne sont pas en reste, avec la possibilité d’emprunter livres, ou DVD et ainsi affiner ses connaissances sans faire un trou dans son budget.  Faire le vide dans sa maison, rendre service à autrui tout en favorisant du lien social avec de vraies économies, telle est la philosophie...
Tartine purée de Courgettes-tomates au Chèvre frais

Tartine purée de Courgettes-tomates au Chèvre frais

Ingrédients  250 g de courgettes jaunes  100 g de courgettes vertes 250 g de tomates 1 pain au levain complet 1 oignon 3 cuil. à soupe d’huile d’olive  curry  ciboulette Un chèvre frais bio ou Fromage vegan   Recette Après avoir lavé les courgettes jaunes et vertes, coupez-les en fines rondelles puis versez-les dans une sauteuse où on aura fait doré quelques instants un oignon en lamelles avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Pendant que les courgettes mijotent 20 minutes avec l’oignon et l’huile, pelez et épépinez les tomates puis plongez-les 30 secondes dans une casserole d’eau bouillante, jusqu’à ce que la peau se retire d’elle même. Sortez les tomates puis versez-les avec le reste de la préparation dans un blender. Mixez le tout jusqu’à l’obtention d’une purée épaisse. Rajoutez la ciboulette et le curry. Découpez des mini tranches de pain complet sur lesquelles on déposera une couche de chèvre frais bio puis la purée de courgettes en agrément. Dégustez.  Bon appetit ! *  Merci à notre contributrice cuisine pour Nouv’elle Nature Sarah Amsellem. Nouv’elle...