Crowdfunding : 3 démarches Eco-responsables à Soutenir !

Crowdfunding : 3 démarches Eco-responsables à Soutenir !

Les sites de crowdfunding ne manquent pas d’imagination pour repenser le monde de demain. Focus sur trois démarches engagées à soutenir pour faire bouger les lignes. Vegan Fashion Truck sillone la province !  Elena, Camélia et Kilian sont à l’origine du premier select-store végan La Pradelle lancé en septembre 2016.  Leur objectif : prouver que mode et tendance peuvent rimer avec conscience et compassion. La mode végane s’inscrit dans une démarche cruelty-free refusant tout composant d’origine animale dans l’élaboration des ses produits. Sur la Pradelle, ne vous attendez pas à rencontrer du cuir, de la laine ou de la soie. Une infinité d’innovations végétales sont là pour les remplacer. Puisque la paire de chaussures en fibre d’ananas est devenue réalité, autant repenser une garde-robe résolument éthique et engagée. Aujourd’hui, nos trois compères souhaitent exporter la tendance en province, à bord de leur camionnette pour pouvoir mieux vous rencontrer. C’est ainsi que le vegan fashion Truck est né! Et l’empreinte carbone dans tout ça ? Ecolo jusqu’au pot d’échappement, tous les kilomètres parcourus et les émissions de CO2 émises seront compensés en arbres plantés !  >> Je soutiens la démarche sur ce lien Promouvoir l’éco-habitat en paille Participaillons est une association loi 1901 créée en 2016 dans le but de promouvoir la construction en paille et les chantiers participatifs. Afin de sensibiliser les français à cette méthode de construction écologique et durable, Kevin entreprend un périple de 1600 km à pieds avec une botte de paille de douze kilogrammes sur le dos. Soixante-dix étapes l’attendent tout au long de son voyage où il rencontrera des écoles d’architecture, des centres de formations et des chantiers participatifs autour de ce matériau sain et écologique. La paille est un isolant très...
Hydrolat et eaux toniques  : le Choix de la Rédac’!

Hydrolat et eaux toniques : le Choix de la Rédac’!

« Le choix de la Rédac, c’est un tour d’horizon des produits reçus, testés et approuvés par l’équipe Nouv’elle Nature ! » Les secrets de l’Hydrolat  Aussi appelés eaux florales, les hydrolats sont issus d’un processus de distillation d’une plante ou d’une de ses parties. Utilisés par l’homme bien avant l’huile essentielle, leurs vertus sont louées par des égyptiens qui l’utilisent à des fins cosmétiques et thérapeutiques. Le siècle des Lumières recense déjà près  de 200 hydrolats différents. Il faudra pourtant attendre l’émergence des médecines douces pour revoir les hydrolats aromatiques sur le devant de la scène. L’étymologie du mot hydrolat est une référence à l’aspect laiteux du liquide après distillation. En effet, il provient du latin « hydro » qui signifie eau et « lat » qui signifie « lait ». Les eaux florales contiennent souvent des huiles essentielles sous forme de traces, raison pour laquelle elles sont parfaitement inoffensives. Elles peuvent donc être utilisées par toutes la famille, y compris sur les peaux les plus sensibles. Lotion anti-âge  Pranarôm Pranarôm est une marque Belge spécialisée dans l’aromathérapie et fondé par le pharmacien Dominique Baudoux. La mise en valeur des principes actifs végétaux  est le fondement de la marque. Dernière née du laboratoire, La lotion anti-âge adaptée aux peaux matures est parfaite pour illuminer le teint. Cet hydrolat anti-âge est une synergie d’hydrolat aux vertus régénérante et hydratante. L’immortelle, la rose de Damas  et la mélisse font partie de sa composition et participe à son action tonifiante contre les signes du temps. Utilisé le matin au réveil ou le soir sur une peau démaquillée, la lotion anti-âge tient ses promesses en offrant une sensation de fraîcheur à l’épiderme. Attention néanmoins à...
Comment devenir « écolo » en 3 étapes

Comment devenir « écolo » en 3 étapes

De nos jours, « être écolo » inclut souvent une notion de raillerie, quand il n’est pas faussement associé à une forme d’élitisme. De plus en plus de consomm’acteurs aimeraient pourtant sauter le pas pour transformer leur quotidien. … « Le choix de l’écologie n’est ni un caprice ni une lubie. Beaucoup d’entre-nous ressentent cette transition intérieure et l’urgence de changer ses habitudes sans savoir quels chemins emprunter. » Une congrégation d’utopistes À en croire les couvertures des magazines, Etre « écolo » relèverait plus d’un phénomène de mode que d’une véritable prise de conscience. Manger bio, s’initier à la permaculture, tendre vers le veganisme… autant de pratiques branchouilles, promues par une catégorie sociale aisée et ouverte sur le monde. À écouter les détracteurs climato-septiques, être écolo serait tout simplement tendance…de la même manière que l’on ressortirait nos espadrilles sous prétexte qu’elles sont de nouveaux dans l’air du temps. Etre écolo servirait aussi un sentiment communautariste… sorte de congrégation d’utopistes dont les dieux auraient le visage d’un Matthieu Ricard, d’un Pierre Rahbi ou d’un Nicolas Hulot. Enfin, l’écologie serait le radeau de sauvetage des doux rêveurs désenchantés, bien déterminés à enterrer l’ancien monde pour ne pas couler avec lui. En définitive, l’écologie est un terme galvaudé, éveillant chez beaucoup une préoccupation mineure et lointaine dont on aurait tort de s’alarmer. Ni un caprice, ni une lubie L’écologie devrait être le combat de tous pour des raisons largement démontrées par les géologues et scientifiques. Nous épuisons la Terre bien plus rapidement qu’elle ne peut se renouveler, des milliers d’espèces tendent à se raréfier ou disparaître, les maladies environnementales ne cessent de croître, le désastre écologique réduit de manière perceptible notre qualité de vie. Contrairement à ce que véhicule...
Ygheia : le concept  store online chic et engagé !

Ygheia : le concept store online chic et engagé !

Anne laurence Weiss et Stephanie Capet ont mis tout leur cœur à la création d’une plateforme de ventes privées chic et responsable. Rencontre avec le pétillant duo qui se cache derrière le concept store online Ygheia.  « Nous sommes convaincues que l’économie moderne ne pourra progresser qu’en revenant à des valeurs aussi essentielles que la transparence, (…) le souci de l’autre et de notre environnement. »   Ygheia est le fruit d’une union originale entre une architecte d’intérieur graphiste (vous) et une naturopathe. Comment ces parcours si différents ont-ils mené à l’émergence d’Ygheia ? Ygheia est d’abord née de notre partage de valeurs et d’une recherche commune d’une meilleure qualité de vie au quotidien, d’une meilleure santé et d’un cadre de vie plus sain. Et nous avons ensuite mis nos différences en terme de compétences et de parcours professionnel au service de cet objectif : donner les moyens aux personnes qui souhaitent adopter un mode de vie durable et sain de s’informer, parce que bien consommer passe d’abord par une meilleure connaissance des produits, de leurs atouts et de leurs bénéfices sur la santé, et la possibilité d’acheter, les yeux fermés, des produits aussi bien respectueux de la santé et de l’environnement qu’esthétiques et design, et ce, dans tous les domaines (cosmétiques, habillement, décoration, cuisine, kids, lifestyle, jardin, etc…). Le tout, réuni sur un seul et même site. L’idée de créer un Concept store online dédié aux produits bio et éco-conçus associé à un blog conseil s’est alors imposé de lui-même et permet à chacune d’entre nous d’exprimer ses compétences sans compromis sur nos valeurs, la qualité, l’exigence, l’authenticité. Nous sommes toutes deux...