Relâchement de la peau  : les huiles essentielles efficaces !

Relâchement de la peau : les huiles essentielles efficaces !

Si l’aromathérapie est un formidable soutien pour le maintien de notre santé, elle est aussi très efficace pour ralentir les effets de l’âge et redonner du tonus à notre épiderme.  Hygiène de vie et signes du temps   Si le processus de relâchement de la peau est inéluctable, on estime son apparition moyenne autour des trente ans. L’épiderme commence alors à perdre de sa fermeté et des petites ridules apparaissent au coin des yeux. La peau devient plus fine et perd progressivement de son éclat. Le ralentissement de cette évolution naturelle dépend moins d’une crème miracle que d’une hygiène de vie irréprochable. Aucun élixir de jeunesse ne vaudra une remise en question de ses habitudes, et c’est bien dans un démarche globale que les huiles essentielles montreront toute leur efficacité. Afin de réaliser un soin jeunesse personnalisé, il suffit d’associer une huile végétale adaptée aux peaux matures (relire l’article sur ce sujet) et d’y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles ciblant parfaitement les effets du temps qui passe. Dans la grande famille de l’aromathérapie, 2 huiles essentielles parviennent à se démarquer grâce à leur action raffermissante incomparable . Huiles essentielles et peaux matures  Bois de Hô (Cinnamomum camphora CT linalol) L’huile essentielle de Bois de Hô est l’huile la plus adaptée pour contrer les stigmates du temps. Reconnaissable par son parfum fleuri, elle est sans doute l’huile qui consacre le mieux la féminité. C’est en voie cutanée qu’elle est la plus efficace, et l’ajouter dans son sérum de jour associée à d’autres huiles offre des résultats remarquables. Caractéristiques L’H.E. de Bois de Hô est adaptée à toute la famille. Néanmoins, la présence en grande quantité de linalol nécessite un test dans le creux du coude pour éviter...
Le tempérament Vata dans la Tradition Ayurvédique

Le tempérament Vata dans la Tradition Ayurvédique

Dans la culture ayurvédique, le tempérament établit la nature psychosomatique de l’individu de sa naissance jusqu’à la fin de sa vie … analyse du dosha Vata et de son influence sur notre santé ! Tridoshisme & Tradition   Dans la tradition ayurvédique, les doshas correspondent à des états d’être bien précis qui vont venir expliquer les différences de tempéraments entre les individus. Ces doshas sont au nombre de trois et permettent à l’organisme de s’adapter aux variations de l’environnement et interagissent entre eux pour maintenir notre équilibre de santé. Toute perturbation dans un dosha est responsable de l’émergence de désordres et maladies. Vata, Pitta et Kapha établissent le tempérament dominant d’un individu mais deux peuvent également cohabiter au sein d’un même organisme vivant. Vata   Caractéristiques du Vata   Le tempérament Vata est dominé par les éléments éther et air et est souvent reconnaissable pas une morphologie menue, une démarche nerveuse et un sommeil agité. Souvent torturé par l’existence, il a l’esprit sans cesse occupé et ses sentiments errent presque continuellement. A la maigreur naturelle des personnalités Vata s’ajoute une chevelure fine, clairsemée et souvent cassante. Leur mémoire n’est pas leur point fort et il ont une forte tendance à la frilosité. Ce sont des personnes généralement loquaces qui peuvent passer d’un sujet à l’autre de manière confuse et désordonnée. Leur durée de vie est relativement brève, reliée à un goût certain pour toutes formes d’excès. Ces êtres lunaires touchent rarement la surface de la terre et se rêvent souvent dans un ailleurs plus élevé ( les montagnes, les arbres ou les cieux). Amateurs des plaisirs sensuels, il sont aussi attirés par des saveurs...
Layering : le protocole beauté des peaux parfaites

Layering : le protocole beauté des peaux parfaites

La beauté de la peau ne tiendrait qu’à un rituel, hérité des japonaises et dont l’efficacité n’est plus remise en question. Focus sur un protocole de soin pratique à mettre en oeuvre pour des résultats stupéfiants.    Le rituel Layering en 5 étapes    1/Ne jamais négliger le démaquillage   Que l’on soit une adepte du maquillage ou non, le démaquillage, ou nettoyage de la peau est une étape indispensable avant d’envisager la suite du protocole de soin. En effet, la peau du visage est la plus exposée aux agressions quotidiennes notamment à cause d’ une pollution constante et des périodes climatiques plus ou moins rudes.  Application :  Afin de venir à bout des traces de pollution ou de maquillage même waterproof, l’utilisation d’une huile végétale biologique comme l’huile d’amande, de coco ou d’olive reste ce qu’il y a de plus efficace. En application, déposez grossièrement sur le visage sale l’huile de votre choix puis massez énergétiquement. Mouillez ensuite une serviette en coton avec de l’eau chaude et enlevez  délicatement les traces restantes. 2/Nettoyer sa peau en profondeur   Avant de passer à l’étape d’hydratation, la meilleure façon de s’assurer une peau parfaitement nette est de procéder à un ultime rinçage avec des produits respectant le pH de la peau. Un large choix de savons et lotions nettoyantes sont présentes sur le marchés, toutes de qualité plus ou moins notable avec une échelle de prix variés. Afin de s’assurer un nettoyage tout en douceur, il est conseillé de se tourner vers des savons certifiés biologiques et respectueux de l’épiderme. Application :  Les savons d’Alep, lait d’ânesse ou avec une composition de traditions ayurvédiques rentrent tout...
Pour votre Santé, gardez les Pieds sur Terre !

Pour votre Santé, gardez les Pieds sur Terre !

Si le sujet prête à sourire,  la perte du contact de l’homme avec la Terre reste un facteur de déséquilibre majeur que beaucoup semblent ignorer… et si nous avions pourtant toutes les bonnes raisons d’y revenir ? « Avec près de 200 terminaisons nerveuses, le pied permet en effet un lien direct avec l’énergie du sol et ses multiples bienfaits. »  De l’énergie sous les pieds   De nos  ancêtres jusqu’à certaines peuplades dans le monde, marcher pieds nus dans la nature relève moins du confort que de l’instinct primitif. Au delà d’être cette étendue plus ou moins plane que nous foulons chaque jour, la terre est surtout un élément électrique qui vibre en résonance avec les êtres bioélectriques que nous sommes. Cette charge électrique contenue dans le sol est responsable du mouvement de minuscules électrons libres qui stagnent continuellement à la surface de la Terre. Ces électrons chargés négativement sont indispensables à notre santé dans la mesure où ils rentrent en contact avec les radicaux libres de l’organisme pour mieux les neutraliser. Privés de ce contact avec les électrons libres du sol, les radicaux libres vont alors puiser dans ceux présents dans nos tissus ce qui sera à l’origine de nombreux déséquilibres chroniques. Pour un cycle naturel   Nul ne peut ignorer le grand paradoxe de nos sociétés contemporaines, où un confort de vie notable n’empêche pas l’augmentation croissante de maladies dites de civilisations. Si nos pieds ne sont pas responsables de tous nos maux, force est de constater que nous nous enfermons à longueur de saison dans des chaussures à base de matériaux isolants qui nous coupent entièrement de l’énergie du sol. Cette électricité présente dans la terre...
L’huile de Coco : un Espoir contre la maladie d’Alzheimer ?

L’huile de Coco : un Espoir contre la maladie d’Alzheimer ?

Bien connue comme ingrédient naturel de nos cosmétiques, l’huile de coco intéresse désormais la science pour ses effets favorables contre la maladie d’Alzheimer… un nouvel espoir qu’on ne saurait sous-estimer…  « A l’heure actuelle, les médicaments allopathiques proposés pour freiner la pathologie ont un effet minime et des effets secondaires graves » Les dessous d’un cerveau malade   Si certaines maladies dégénératives sont caractéristiques de la vieillesse, la maladie d’Alzheimer représente à ce jour près de 70 % des démences séniles et menace d’augmenter de manière significative d’ici 2050. Cette pathologie relativement récente se caractérise par la présence de lésions dans le cerveau responsables d’une sévère atrophie cérébrale progressive. A l’origine de cette lente agonie neuronale, on constate une diminution de la capacité du cerveau à créer sa propre insuline. Cette hormone essentielle à notre santé cérébrale permet aux cellules d’utiliser le glucose comme carburant. Privés de ce booster d’énergie, les neurones finissent par s’affaiblir avant de disparaître progressivement. Glucoses contre corps cétoniques   L’organisme est une machine intelligente qui ne se laisse pas longtemps affamer sans réagir. Dans le cas d’une personne qui suit un jeûne et dont les réserves en glucoses s’épuisent, le corps va transformer de lui même les graisses stockées en énergie pour combler immédiatement ce manque. Ce booster de substitution est appelé corps cétonique mais n’est efficace que dans la situation où le manque reste provisoire. Dans le cas d’une maladie d’Alzheimer, il faudrait que la production de corps cétoniques soit constante pour produire les effets attendues. Des régimes diminuant l’apport de glucides pour favoriser les graisses stockées pourraient être efficaces mais sont difficilement applicables sur une personnes âgée et fragile. L’intérêt pour l’huile de coco   Des chercheurs ont mis en avant un début...
Page 1 sur 212