Les Tisanes d’Anaïs … du Rêve filmé à la Réalité !

Les Tisanes d’Anaïs … du Rêve filmé à la Réalité !

Modeste documentaire voué à un destin éphémère, « Anaïs s’en va-t-en guerre » a su marquer les esprits jusqu’à devenir  un vrai phénomène sur le web avec près de 520 000 vues. Retour sur la jolie histoire d’Anaïs, agricultrice en devenir,  émouvante et passionnée. Des embûches pour une parcelle de bonheur   Cela finit comme un conte de fée. Anaïs a 24 ans quand elle décide de réaliser le rêve de cultiver ses plantes médicinales biologiques pour espérer les commercialiser un jour. Diplomée d’une formation d’herboriste et d’un brevet professionnel de maraichage, c’est sur une petite parcelle de terre bretonne qu’elle trime toute la journée afin de voir pousser ses plantes aromatiques. Pendant deux ans, la réalisatrice Marion Gervais décide, caméra à l’épaule, de suivre le parcours semé d’embûches de ce petit bout de femme fragile mais déterminée. De sa vie modeste dans une caravane mal-chauffée, en passant par le machisme des agriculteurs et les nombreux soucis financiers et administratifs… le documentaire nous invite dans un quotidien fait de travail et de galères où se côtoient tour à tour découragement, espoir et pugnacité. Le goût de la liberté acquise par le travail    Marion Gervais est une réalisatrice libre qui partage avec son héroïne le goût de l’indépendance acquise par le travail et l’effort. C’est pourquoi sa caméra s’invite sans bruit, à la fois pudique et respectueuse, prête à cueillir sans jugement les humeurs de la jeune protagoniste. Tandis qu’Anaïs gratte, sème, plante sans relâche par tous les temps, le documentaire est transmis sur TV Rennes en Avril 2014 avant de fait son chemin sur la toile, au gré des partages d’internautes émus par une telle persévérance. plus de 28 000 vues en quelques jours,  le...
Institut Shan Ming: la pluralité des soins énergétiques pour une meilleure santé

Institut Shan Ming: la pluralité des soins énergétiques pour une meilleure santé

Situé en plein cœur de Lyon, l’Institut Shan Ming est un lieu dédié à la reconquête de notre équilibre par les soins énergétiques. Rencontre avec le thérapeute Yvan Cordier-Duperray qui nous parle avec passion de ces techniques de santé peu connues héritées de savoirs ancestraux.   « Le déséquilibre se manifeste très souvent dans des aspects subtils de notre être avant de se manifester dans notre corps. »   1/ L’institut Shang Ming situé au cœur de Lyon apparaît comme le lieu de la rééducation à la santé par les soins énergétiques. Pourriez-vous nous présenter les prémices de cette aventure entièrement dédiée à la santé & au bien-être ? En occident, on a tendance à peu écouter son corps et à attendre d’avoir dépasser la zone d’inconfort pour aller consulter son médecin traitant, son ostéopathe ou son praticien en énergétique. En Asie, on préfère une approche préventive plutôt que curative et cela depuis des millénaires. On consulte lorsque l’on est en bonne santé afin de faire les ajustements nécessaires au maintien de cet équilibre. On évalue les aspects yin, les aspects yang, les débuts des déséquilibres éventuels et on y remédie soit par des séances de massages traditionnels, soit par une harmonisation des énergies dans les méridiens (en Chine et au Japon) ou les nadis (en Inde) et / ou au niveau des centres énergétiques. On pratique régulièrement des exercices respiratoires et énergétiques comme le Qi Gong, le Tai Ji Quan (prononcer Tai Chi Chuan), la méditation ou le Yoga. Le but est de garder de la souplesse articulaire en douceur, de faire circuler l’énergie vitale et de pouvoir ainsi favoriser le mouvement, car le mouvement reste le propre de la...
Jardiner sans jardin ? Les solutions à notre disposition

Jardiner sans jardin ? Les solutions à notre disposition

Pouvoir manier la pelle et la bêche même lorsque l’on vit en appartement ? C’est désormais possible grâce à des initiatives solidaires qui nous ouvrent un coin de partage et de verdure… Un vrai manque à combler   Certaines personnes ont la chance d’avoir un jardin mais n’ont ni le temps, ni la main verte pour envisager la création d’un potager. D’autres ont la passion du jardinage mais ne peuvent exprimer leur talent quand ils vivent en appartement toute l’année. Pour combler les manques des deux côtés, les réseaux gratuits Prêter Son Jardin et Plantez Chez Nous inaugurent une nouvelle manière de concevoir le jardinage, à la fois conviviale et solidaire pour mettre en contact propriétaires et jardiniers passionnés. Une initiative gagnants-gagnants    Il n’est pas nécessaire de posséder un grand terrain pour pouvoir en faire profiter à quelqu’un. Seulement quelques mètres carré de terre suffisent à la création d’un potager, et les récoltes pourront in fine être partagées entre propriétaire et jardinier. Cette aventure humaine peut également conduire à d’autres formes de collaboration selon les besoins des principaux acteurs. Si certains propriétaires prêteront leur terrain en échange de l’entretien de leur jardin, d’autres offriront plutôt une parcelle de terre contre une initiation au jardinage ou par simple plaisir de partager un intérêt et de co-jardiner.  D’autres formes de partages   Pour devenir des co-jardineurs, le principe est simple. Il suffit juste de déposer une annonce ou de consulter les offres gratuitement dans votre région. Ces réseaux en lignes proposent également d’autres services comme des échanges de plants, de graines, ou encore de récoltes trop généreuses (échanger un excédent de potiron contre un excédent de pommes de terre par exemple.) Ces deux sites regroupent également une mine d’information...
5 recettes à base d’Ail pour Améliorer votre Santé

5 recettes à base d’Ail pour Améliorer votre Santé

Odeur peu avenante, digestion difficile… si l’ail n’a pas toujours bonne réputation, force est de constater que son action anti-bactérienne en fait un allié de choix dans la prise en charge des petits bobos du quotidien… Nb : Les articles de Nouv’elle Nature ont une valeur informative mais non prescriptive. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.   Pour calmer un eczéma  Depuis plusieurs décennies, l’ail est un remède de grand-mère bien connu pour calmer les plaques d’eczéma localisées. Une lotion simple à préparer vous permettra de réduire naturellement et significativement l’inflammation et les démangeaisons propres à une crise. En pratique : Il suffira de peler et hacher deux gousses d’ail et de les mettre à bouillir 5 minutes  dans 250 ml d’eau bouillante. Pour finir, filtrez le mélange et laissez refroidir une bonne heure. Vous pourrez appliquer la préparation à l’aide d’une compresse 2 fois par jour sur les lésions jusqu’à amélioration.   Pour prévenir les gingivites L’ail est un allié méconnu de l’hygiène bucco-dentaire. Et pourtant, son action anti-bactérienne et anti-inflammatoire peut être utile à bien de petites infections de la bouche. En pratique : Pour ce faire, pelez et hachez 3 gousses d’ail auxquelles vous ajouterez 250 ml de vinaigre blanc. Laissez mariner une nuit puis utilisez une cuillère à soupe de cette préparation chaque matin en bain de bouche. Pour enrayer un mal de gorge Les premiers symptômes d’un état grippal induisent en général une inflammation de la gorge qui peut rendre difficile la déglutition. Avoir recours à l’ail et son action anti-inflammatoire permettra d’enrayer rapidement ces maux de gorge désagréables. En pratique : Il...
Page 2 sur 212